Mon ciné club #3

En juin 1992, lors de la lecture de mon magazine fétiche « Player One », je découvris la critique d’un film totalement déjanté. Un truc qui allait mettre des mois à arriver dans mon ciné de cambrousse. Wayne’s World, le film totalement décalé par excellence qui allait lancer le futur héros des Austins power, Mike Myers [doux nom inspiré des films Halloween]. WaynesWorld

L’histoire : Dans la banlieue de Chicago (Aurora, Illinois), Wayne Campbell et Garth Algar animent une émission qu’ils émettent depuis la cave de leurs parents. Benjamin Kane, producteur d’une chaîne de télévision locale, tombe par hasard sur leur programme et les engage, en réalité pour servir les intérêts de marketing de Noah Vanderhoff, propriétaire de bornes d’arcade. Parallèlement à la « professionnalisation » de leur émission, Wayne rencontre Cassandra, bassiste d’un groupe de hard rock, dont il tombe amoureux. Mais il va devoir se confronter à Benjamin, qui semble lui aussi intéressé par la jeune femme, et avoir ses propres idées quant à l’émission…

Il m’aura fallut attendre 6 mois pour que le film sorte à Avallon [soit deux mois après la sortie Nationale, ce qui est Avallon presque un record]. Je du aller seul à la séance n’ayant trouvé personne de ma classe de Seconde ou de mes potes de Vassy pour me suivre dans cette aventure cinématographique [un film que personne n’a entendu parler, qui irait le voir?]waynes-world_l

J’arrive dans une salle quasi comble, et là, je me prend 1h30 de bonheur dans la face.  Film doublé par les Nuls que je connaissais pas trop car je ne captais pas Canal en clair [trou du cul du monde me voila]. Le film très porté métal, je découvris aussi cette musique à cette époque [trou du cul…] avec une tonne de blague à la con, des tirades légendaires [voiture, engagement, ou tout simplement le « megateuf Garth! » « megateuf Wayne!! »..] bref le film doit avoir un taux de citations devenu légendaires record.

J’ai du voir ce film quelques dizaines de fois, il est drôle et à force, je peux le réciter presque par cœur grâce aux scènes mythiques de ce film, le fameux passage Bohémia Rapsodia de Queen est mémorable….

Pour la peine le petit trailer  de ce film mythique.

Publicités

Un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s