Mes cent films de cinéma à voir absolument – Part.2

Retour sur cette fameuse liste des 100 films de cinéma à voir absolument. Après le début des années 80, cette liste me parait beaucoup plus abordable car j’ai vécu les années 80 et j’ai donc découvert le cinéma. [et comme le dirais Ben reilly : « j’ai vécu 3 fois.. »]

 E.T. l’extraterrestre, en fait je l’ai vu très tard, j’avais déjà découvert les acteurs grâce à leur contacts assez sympa avec la drogue [car la drogue, c’est mal et tu le sais!!]. Et donc c’est un film que j’ai vu avec des yeux d’adulte [enfin adulescent car j’avais 25 ans, et peut-on me considérer comme un adulte..] et bien ça change tout, car, le film est certes magique pour des enfants mais pour des adultes, où est le sang, la violence, les phrases qui tuent [perso, j’ai préféré « rencontre du troisième type » mais bon…]

« Une soucoupe volante atterrit en pleine nuit près de Los Angeles. Quelques extraterrestres, envoyés sur Terre en mission d’exploration botanique, sortent de l’engin, mais un des leurs s’aventure au-delà de la clairière où se trouve la navette. Celui-ci se dirige alors vers la ville. C’est sa première découverte de la civilisation humaine. Bientôt traquée par des militaires et abandonnée par les siens, cette petite créature apeurée se nommant E.T. se réfugie dans une résidence de banlieue.Elliot, un garçon de dix ans, le découvre et lui construit un abri dans son armoire. Rapprochés par un échange télépathique, les deux êtres ne tardent pas à devenir amis. Aidé par sa soeur Gertie et son frère aîné Michael, Elliot va alors tenter de gaaffichetterder la présence d’E.T. secrète. »

Le père Noël est une ordure, On est à un autre niveau, c’est un film que je trouve drôle depuis pas mal de temps, des bon de sketch, des acteurs au début de leurs gloire, bref un film qu’il faut regarder et qui se regarde trés bien, d’autres préfèrent les bronzés mais il était dans la liste alors…

« La permanence téléphonique parisienne SOS détresse-amitié est perturbée le soir de Noël par l’arrivée de personnages marginaux farfelus qui provoquent des catastrophes en chaîne. »

Au nom de la rose, alors là, on est sur du trés bon film, une enquête géniale basé sur un scénario qui dépote, du vrai thriller moyenageux, Sean connery superbe, le cadre superbe, les décors superbes, les acteur superbes… Oui c’es tun film superbe alors si tu l’as pas vu regarde et pleure [du sang]

« En l’an 1327, dans une abbaye bénédictine, des moines disparaissent. Un franciscain, Guillaume de Baskerville aidé du jeune novice Adso von Melk mène l’enquête. C’est l’époque ou l’Eglise, en pleine crise, se voit disputer son pouvoir spirituel et temporel. C’est aussi l’apogée de l’inquisition. »

Full metal jacket, Ça c’est du putain de film de guerre qui déchire sa race [et celle de ta maman], c’est violent, ca fait mal, ça t’arrache des larmes et surtout tu regardes jusqu’au bout car t’en prend plein les mirettes et les oreilles [AAAHHH la BO].

« Pendant la guerre du Vietnam, la préparation et l’entraînement d’un groupe de jeunes marines, jusqu’au terrible baptême du feu et la sanglante offensive du Tet a Hue, en 1968. »

La mouche, Cronenberg ne fait pas que du caca [si tu aimes le film Crash va bruler en enfer], des fois il fait de très bon films aussi. La mouche n’est pas le meilleur film fantastique que j’ai vu mais disons le : il y a un bon scénar, une intrigue qui tiens la route.

« Seth Brundle est un jeune biologiste très doué. Après avoir fait ses premières armes dans une brillante équipe, il se décide à travailler seul. Il met au point une invention qui doit révolutionner le monde : la « téléportation » qui consiste à transporter la matière à travers l’espace. Les essais sur un babouin sont peu convaincants et après des fuites dans la presse, il décide de se téléporter lui-même. Seulement il ne s’ perçoit pas qu’une mouche fait partie du voyage. »

Piege de cristal, le premier Die hard, que du pur bonheur [les autres aussi me direz vous]. J’ai adoré ce film, je sais pas pourquoi mais à l’époque, j’avais trouvé le scénar vachement bien foutu et le truc seul contre tous, avec humour qui tue, c’etait du bon cocktail….Puis bon, merde, John McClane, mec!!

« John McClane, policier new-yorkais, est venu rejoindre sa femme Holly, dont il est separé depuis plusieurs mois, pour les fêtes de Noël dans le secret espoir d’une réconciliation. Celle-ci est cadre dans une multinationale japonaise, la Nakatomi Corporation. Son patron, M. Takagi, donne une soirée en l’honneur de ses employés, à laquelle assiste McClane. Tandis qu’il s’isole pour téléphoner, un commando investit l’immeuble et coupe toutes les communications avec l’extérieur… »

Qui veut la peau de Roger Rabbit, Encore un film vu à la tèlè chez un pote me semble-t-il. Une animation transcendante mais surtout une juxataposition animation/film du tonnerre. Je pense que c’est l’un des meilleurs film qui utilise ce procedé [si ce n’est pas le seul] avec un scénar qui tient la route [bah si, en fait c’est le seul].

« Roger Rabbit est au trente-sixième dessous. Autrefois sacré star du cinéma d’animation, le lapin blanc est fortement préoccupé pendant les tournages depuis qu’il soupçonne sa femme, la sublime Jessica Rabbit, de le tromper. Le studio qui emploie Roger décide d’engager un privé, Eddie Valliant, pour découvrir ce qui se cache derrière cette histoire bien plus complexe qu’il n’y parait… »

Edward au mains d’argents, Un tim burton dans la liste, et bien ca dtmbe bien j’en ai vu aussi une paire [comme ca c’est validé]. Edward, c’est uen sorte de conte lyrique, déjanté à la burton. Le film dans mes souvenirs est assez space mais bon c’est normal me direz vous. Est ce un bon film surement mais ce n’est pas celui qui m’a plus marqué [moi j’aime le batman…].

« Edward Scissorhands n’est pas un garcon ordinaire. Création d’un inventeur, il a recu un coeur pour aimer, un cerveau pour comprendre. Mais son concepteur est mort avant d’avoir pu terminer son oeuvre et Edward se retrouve avec des lames de métal et des instruments tranchants en guise de doigts. »

Les affranchis, ca je sais avec qui je l’ai. C’était avec Jérem qui se matait les films de mafiosi. Je dosi dire qu’au début j’étais réticen [genre oui c’est trop facile] masi en fait ce film tue rien que pour le cliffhanger de la fin il faut le voir. C’est violent, ca n’en veut et franchement ca fait trés réaliste. A voir.

« Depuis sa plus tendre enfance, Henry Hill, né d’un père irlandais et d’une mère sicilienne, veut devenir gangster et appartenir à la Mafia. Adolescent dans les années cinquante, il commence par travailler pour le compte de Paul Cicero et voue une grande admiration pour Jimmy Conway, qui a fait du détournement de camions sa grande spécialité. Lucide et ambitieux, il contribue au casse des entrepôts de l’aéroport d’Idlewild et épouse Karen, une jeune Juive qu’il trompe régulièrement. Mais son implication dans le trafic de drogue le fera plonger… »

Nikita, Un besson et un besson bien [bon, on peut lui préféré Léon qui n’est pas du caca mais qui n’est pas dans la liste] en fait,  j’en ai un très vague souvenir [à se demander si je l’ai vraiment vu], ça a du passé sur la one un dimanche soir et en prépubère de l’époque, j’ai du zappé voir des filles nues sur une autre chaine.

« Le braquage d’une pharmacie par une bande de junkies en manque de drogue tourne mal : une fusillade cause la mort de plusieurs personnes dont un policier, abbatu par la jeune Nikita. Condamnée à la prison à perpétuité, celle-ci fait bientôt la rencontre de Bob, un homme mystérieux qui contraint la jeune femme à travailler secrètement pour le gouvernement.

Après quelques rébellions lors d’un entraînement intensif de plusieurs années, Nikita devient un agent hautement qualifié des services secrets, capable désormais selon Bob d’évoluer seule à l’extérieur. Celui-ci espère d’ailleurs s’en assurer lors d’une terrible mise à l’épreuve, dans laquelle Nikita doit éliminer un pilier de la mafia asiatique au beau milieu d’un restaurant bondé… »

Après ces dix films des années 80/90. Demain une partie 3 pour s’enfoncer en douceur dans les années 90. Oui car j’ai quand même une culture ciné sur les 100 films à voir j’en vu quelqu’un quand même.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s