Mes cent films de cinéma à voir absolument – Part.3

Retour sur la présentation des 100 films à voir absolument, Aujourd’hui, on va voir des films que j’avais déjà vu au cinéma de la fin des années 80 à nos jours. Retour sur cette série de films avant de parler de ceux que je regarde afin de parfaire ma culture cinéma et d’achever cette liste des 100 films à voir.

Le silence des agneaux, Alors la face au premier film avec Hannibal Lecter, je dois dire que j’ai été agréable surpris, le face à face entre les deux acteurs principaux est vraiment flippant. Mon souvenir sur ce film est assez mitigé entre très bien et oui sans plus mais à regarder et oubliez les suites qui sont pas à la hauteur…

« Clarice Starling, jeune stagiaire du FBI, est désignée pour enquêter sur une série de meurtres épouvantables commis dans le Middle West par un tueur de femmes psychopathe connu sous le nom de Buffalo Bill ».

Terminator 2, alors c’est la claque du haut de mes 16 ans, je n’ai pu que baver devant ce film de SF. Du shawrzy qui n’en veut, un scénar qui déchire, le terminator quoi… Le premeir m’avait beaucoup plus mais le second c’est de l’or en barre.

« En 2029, après leur échec pour éliminer Sarah Connor, les robots de Skynet programment un nouveau Terminator, le T-1000, pour retourner dans le passé et éliminer son fils John Connor, futur leader de la résistance humaine. Ce dernier programme un autre cyborg, le T-800, en l’envoie également en 1995, pour le protéger. Une seule question déterminera le sort de l’humanité : laquelle des deux machines trouvera John la première ? »

Basic instinct, Comment dire Basic Instinct c’est du sexe à 20h30 à la télé, pur film qui a fait scandale plus pour l’entre jambe de Sharon que pour le scénar. D’ailleurs en tant que mec je me rappelle plus des scènes de sexe que du film…Bizarre non?

« Nick Curran, inspecteur de police à San Francisco, enquête sur le meurtre d’une star du rock, Johnny Boz, tué de trente et un coups de pic à glace par une inconnue alors qu’il faisait l’amour. Nick apprend que le chanteur fréquentait Catherine Tramell, riche et brillante romancière. Au cours de son enquête, il s’aperçoit que les parents de Catherine sont morts dans un accident suspect, que son professeur de psychologie a été assassiné dix ans plus tôt à coups de pic à glace et qu’enfin, une de ses meilleures amies a, en 1956, tué ses trois enfants et son mari. »

Impitoyable, un des premiers films primé de Eastwood, un retour au sources pour lui. C’est du bon western froid, sanglant, violent bref c’est pas pour les fillettes. Mais c’est réellement bien, car c’est très réaliste et donc ça fait froid dans le dos.

« Kansas 1880. William Munny, redoutable hors-la-loi reconverti dans l’élevage va, à la demande d’un jeune tueur, reprendre du service pour venger une prostituée défigurée par un cow-boy sadique. »

JFK, Je me rappelle de ce film car je l’ai vu au cinéma et c’est la deuxième fois que je voyais la salle de cinéma d’Avallon bondée [avant c’etait avec L’Ours]. L’histoire est trés prenante, on s’accroche a cette hsitoire entre scéne de tribunal et évocation de l’assasinat de JFK. Suspence garanti.

« Evocation de l’assassinat du président John F. Kennedy. Evocation qui remet en cause le rapport Warren et penche pour la thèse du complot, défendue par le procureur, Jim Garrison. »

Pulp fiction, encore un film vu au cinéma et découverte de Tarantino pour moi. Et la, je suis soufflé, le scénar déchire, les prises de vue sont superbe, c’est tres bien réalisé avec un montage particulierement étonnant. A voir.

« L’odyssée sanglante et burlesque de petits malfrats dans la jungle de Hollywood à travers trois histoires qui s’entremêlent. »

Toy Story, Celui la aussi, je l’ai vu à Avallon [cinéma pas cher], découverte de Pixar, j’avais un peu peur de la 3D mais enfin de compte on y pense pas. Car c’est drôle innovant, et complètement barré. Bref vers l’infini et au-delà. [d’ailleurs le 3 est en préparation]

« Quand le jeune Andy quitte sa chambre, ses jouets se mettent à mener leur propre vie sous la houlette de son pantin préféré, Woody le cow-boy. Andy ignore également que chaque anniversaire est une source d’angoisse pour ses jouets qui paniquent à l’idée d’être supplantés par un nouveau venu. Ce qui arrive quand Buzz l’éclair est offert à Andy. Cet intrépide aventurier de l’espace, venu d’une lointaine galaxie, va semer la zizanie dans ce petit monde et vivre avec Woody d’innombrables aventures aussi dangereuses que palpitantes. »

Scream, j’ai vu le deux, puis le un et enfin le 3 [je sais c’est pas bien]. L’avantage c’est que l’on peut oublier les suites car seul le premier fait peur [oui le second est ennuyeux et le 3ème est marrant]. J’ai découvert le Slash movie avec ce film, et il fout réellement les glande, c’est stressant et accrocheur!!

« Casey Becker, une belle adolescente, est seule dans la maison familiale. Elle s’apprête à regarder un film d’horreur, mais le téléphone sonne. Au bout du fil, un serial killer la malmène, et la force à jouer à un jeu terrible : si elle répond mal à ses questions portant sur les films d’horreur, celui-ci tuera son copain…Sidney Prescott sait qu’elle est l’une des victimes potentielles du tueur de Woodsboro. Celle-ci ne sait plus à qui faire confiance. Entre Billy, son petit ami, sa meilleure amie Tatum et son frère Dewey, ses copains de classe Stuart et Randy, la journaliste arriviste Gale Weathers et son caméraman Kenny qui traînent tout le temps dans les parages et son père toujours absent, qui se cache derrière le masque du tueur ? »

Le big Lebowski, c’est un film que j’ai vu chez des potes. C’était un peu bizarre, c’est même carrément space mais ça se regarde. Il ne faut pas crier au chef d’oeuvre car ça se regarde mais bon sans plus.

« Jeff Lebowski, prenommé le Dude (le tocard), est un paresseux qui passe son temps à boire des coups avec son copain Walter et à jouer au bowling, jeu dont il est fanatique. Un jour deux malfrats le passent à tabac. Il semblerait qu’un certain Jackie Treehorn veuille récupérer une somme d’argent que lui doit la femme de Jeff. Seulement Lebowski n’est pas marié. C’est une méprise, le Lebowski recherché est un millionnaire de Pasadena. Le Dude part alors en quête d’un dédommagement auprès de son richissime homonyme… »

Fight Club, l’une de mes premières claques au cinéma ou comment un scénario vous met la trempe de votre vie. Nortom et Pitt pour un film qui tue, visuel c’est mortel et l’histoire est d’une tuerie fracassante, la fin c’est comme prend un énorme coups en dessous la partie. Si on n’a pas vu ce film, il faut le voir.

« Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup d’autres personnes seules qui connaissent la misère humaine, morale et sexuelle. C’est pourquoi il va devenir membre du Fight club, un lieu clandestin ou il va pouvoir retrouver sa virilité, l’échange et la communication. Ce club est dirigé par Tyler Durden, une sorte d’anarchiste entre gourou et philosophe qui prêche l’amour de son prochain. »

Le sixième sens, Le meilleur film de Night Shyalaman et surtout le plus flippant car oui on a peur quand on regarde ce film et pour de vrai, c’est flippant, le twist final détruit tout sur son passage comme une bombe. Un excellent moment de cinéma, un vrai plaisir de voir en salle.

« Cole Sear, garçonnet de huit ans est hanté par un terrible secret. Son imaginaire est visité par des esprits menaçants. Trop jeune pour comprendre le pourquoi de ces apparitions et traumatisé par ces pouvoirs paranormaux, Cole s’enferme dans une peur maladive et ne veut révéler à personne la cause de son enfermement, à l’exception d’un psychologue pour enfants. La recherche d’une explication rationnelle guidera l’enfant et le thérapeute vers une vérité foudroyante et inexplicable. »

 

Le projet blair witch, Le film que tout le monde avait vu sauf moi, que tout le monde disait qu’il foutait trop les chocottes, que tu faisais caca dans ton slip, qu’il fallait l’avoir vu. Je l’ai vu …..deux fois….. et bah ca fait pas peur c’est moyebn flippant, on se fait chier.. j’ai l’impression de voir une vidéo de moi et mes potes perdus dans les bois entrain de se fiare des blagues….. donc bof…

« En octobre 1994, trois jeunes cineastes, Heather Donahue, Joshua Leonard et Michael Williams, disparaissent en randonnee dans la foret de Black Hill au cours d’un reportage sur la sorcellerie. Un an plus tard, on a retrouve le film de leur enquete. Le Projet Blair Witch suit l’itineraire eprouvant des trois cineastes a travers la foret de Black Hills et rend compte des evenements terrifiants qui s’y sont deroules. A ce jour, les trois cineastes sont toujours portes disparus. »

Matrix, de la vraie SF, visuel fantastique avec un scénario trés recherché, avec des scénes cultes et vision post futuriste. Un film à choisir plutot que sa suite qui est vraiment moins bonne.

« Programmeur anonyme dans un service administratif le jour, Thomas Anderson devient Neo la nuit venue. Sous ce pseudonyme, il est l’un des pirates les plus recherchés du cyber-espace. A cheval entre deux mondes, Neo est assailli par d’étranges songes et des messages cryptés provenant d’un certain Morpheus. Celui-ci l’exhorte à aller au-delà des apparences et à trouver la réponse à la question qui hante constamment ses pensées : qu’est-ce que la Matrice ? Nul ne le sait, et aucun homme n’est encore parvenu à en percer les défenses. Mais Morpheus est persuadé que Neo est l’Elu, le libérateur mythique de l’humanité annoncé selon la prophétie. Ensemble, ils se lancent dans une lutte sans retour contre la Matrice et ses terribles agents… »

Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, Un concentré de bonne humeur de plus d’une heure trente. En sortant de la scéance, c’est avec le sourire que l’on rentre chez soi. Car, il n’y a pas de méchant, Amélie est agréable et pas lourdingue dans le rôle de la personne gentille et l’interprétation et le délire passe super bien, du bonheur en concentré.

« Amélie, une jeune serveuse dans un bar de Montmartre, passe son temps à observer les gens et à laisser son imagination divaguer. Elle s’est fixé un but : faire le bien de ceux qui l’entourent. Elle invente alors des stratagèmes pour intervenir incognito dans leur existence. Le chemin d’Amélie est jalonné de rencontres : Georgette, la buraliste hypocondriaque ; Lucien, le commis d’épicerie ; Madeleine Wallace, la concierge portée sur le porto et les chiens empaillés ; Raymond Dufayel alias « l’homme de verre », son voisin qui ne vit qu’à travers une reproduction d’un tableau de Renoir. Cette quête du bonheur amène Amélie à faire la connaissance de Nino Quincampoix, un étrange « prince charmant ». Celui-ci partage son temps entre un train fantôme et un sex-shop, et cherche à identifier un inconnu dont la photo réapparaît sans cesse dans plusieurs cabines de Photomaton. »

Le seigneur des anneaux [la trilogie], Bon la c’est clair, c’est du pur chef d’oeuvre, ceux qui n’aiment pas la fantasy et bien ils peuvent mourrir regarder quand même c’est beau l’histoire est certaine très classique [les bons et les méchants] Mais la quête de l’anneau est a voir. Perso, j’ai attendu patiemment les 3 années chaque sortie avec impatience et l’apothéose du dernier épisode m’est resté gravé en mémoire. 

Lost translation, Vu sur le tard en DVD, un film bien space d’un gars paumé à Tokyo mais au fond assez génial, j’aime les films sur Tokyo. De plus avec Scarlett Johansen dans le film, celui-ci ne pouvais etre que super kiffant.

« Bob Harris, acteur sur le déclin, se rend à Tokyo pour tourner un spot publicitaire. Il a conscience qu’il se trompe – il devrait être chez lui avec sa famille, jouer au théâtre ou encore chercher un rôle dans un film -, mais il a besoin d’argent.Du haut de son hôtel de luxe, il contemple la ville, mais ne voit rien. Il est ailleurs, détaché de tout, incapable de s’intégrer à la réalité qui l’entoure, incapable également de dormir à cause du décalage horaire. Dans ce même établissement, Charlotte, une jeune Américaine fraîchement diplômée, accompagne son mari, photographe de mode. Ce dernier semble s’intéresser davantage à son travail qu’à sa femme. Se sentant délaissée, Charlotte cherche un peu d’attention. Elle va en trouver auprès de Bob… « 

Évidemment, cette liste de 100 films ne compte pas les films que j’ai vu qui sont parfois loin d’ être des chef-d’oeuvres mais qui méritent le détour. La prochaine fois je vous parlerais des 10 premiers films que j’ai vu pour combler ce retard cinématographique dans cette liste des 100 films à voir [car la je suis qu’a 35%]

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s