Mon contrôle anti-dopage

Lundi, je pris la grande décision de retourner au Taekwondo. Après deux mois de Taekwondo en dilettante [genre j’y vais pas trop souvent], me revoilà sur mon vélo qui déraillent tous les deux mètres en direction du gymnase Saint Exupéry de Reims.

Arrivé en retard mais pas assez par rapport à notre maitre incontesté du Taek sénégalais. J’attendis dans le froid avec mes collègues de combat. Changement, habillement passage du tobok [notre kimono], top classe avec ses bordures noires et ma ceinture que j’ai chèrement acquise.

Puis, c’est l’échauffement, je commence à courir et à emmener mes petits pratiquants [qui vont grave morflé leur race durant l’échauffement..]. Le prof m’interpelle après avoir discuter avec une personne qui était la, nouveau pratiquant, me dis je??. Et bien, non!! C’est le contrôle antidopage!!!!

Mais What the fuck???? Et bien en gros on va devoir faire pipi dans un verre de 120 cl [l’équivalent de plusieurs verres de pipi] pour voir si on n’est pas des sales drogués bourrés d’amphétamines. Je retiens deux choses de son explication : un, il y a tirage au sort car seulement 4 auront la chance d’envoyer leur urine à Paris et deux tant qu’on a pas rempli notre quota on reste dans le gymnase pour faire pipi….

Ca sent de plus en plus le caca cette affaire car je n’ai aucune chance dans les tirages au sort pourri [genre le juge de touche et tout ce qui pue..] donc me voila désigner pour faire pipi et en plus il faut remplir un truc de guedin.. [oui des fois je parle le jeune des années 90]. Me voila a faire du sport comme un malade en avalant un max de flotte [genre 2 à 3 litre]. Arrive la fin de la séance, j’allais toutes les 5 minutes boire de l’eau à en avoir mal au bide. Puis me sentant chaud, j’y go.

Le gars m’explique la procédure, remplis un papier, je tire au sort un gobelet [je sais ça fait rêver les filles, attention à vos culottes], je l’ouvre et je me dirige pour les WC et la….. Le gars m’accompagne car je dois faire pipi devant lui… donc n’étant pas top à l’aise, je dois me concentrer : genre de l’eau qui coule, me forcer etc.. puis viens la délivrance. Mais étant prudent, pour éviter d’en mettre partout, je me stoppe. Et là, c’est à nouveau le drame, je n’ai rempli que la moitié. Du coup je dois réattendre car ça revient pas, je rebois de l’eau a mort et au bout d’une demie heure, j’y retourne et j’accomplis mon devoir d’urineur pour un sport sain. Je transferts tout ça dans de jolis flacons signe un papier et peut partir pisser les 32 litres d’eau que j’ai absorbé car suite à cette absorption j’ai eu la chance de passer le reste de ma soirée aux toilettes.

  Mais mes urines sont parties à Paris, si ça c’est pas la classe.

Publicités

Un commentaire sur “Mon contrôle anti-dopage

Ajouter un commentaire

  1. c’est incroayable c’te histoire…surtout le mec qui t’accompagnes… carrément ! Ca rigole pas maintenant que t’es ceinture noire hein !

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :