Mon Harry Potter

Au début, je voulais faire une critique de livre. Puis j’ai lu les 7 en moins de 2mois et demi [avec le mois de février dedans]. Ensuite, je me suis aperçu que c’est une sorte de drogue que je peux pas passer une seconde dans lire mon tome 7 bref c’est comme le blog du Reilly, de la lecture addictive [espèce de salaud, dire que je suis tombé dedans en cliquant sur un putain de lien…]

Pour connaître le lien étroit entre Harry Potter et moi, il faut revenir à la source, c’est à dire au début de la publication française. JK Rowling, l’auteur venait de recevoir le prix TAMTAM pour la littérature de la jeunesse. Ses livres se vendaient comme des petits pains et un éditeur avait parié dessus et commençait à avoir les plus belles bourses de l’édition jeunesse.

Moi, j’admirais le phénomène devant ma télé au 20h, ne comprenant pas du tout le pourquoi du comment. Un jeune garçon s’aperçoit qu’il appartient au monde de la sorcellerie et part à l’école des sorciers et lui arrive plein d’aventures. Ouais….bof

Puis pendant que je faisais mon pédant que genre c’est la littérature pour les nenfants et que je ne lis pas ça, Rowling emmagasinant l’argent et toute la jeunesse France et mondiale maîtrisait ce qu’était un « moldu ». Puis Hollywood sentit que l’argent il y en avait beaucoup plus que prévu et sorti le premier livre puis le second en long métrage. Et la aussi, j’ai fais mon ignorant, solide comme un roc ignorant le raz de marée « Harry Potter ».

Puis à l’annonce du troisième opus au cinéma, je ne pouvais plus l’ignorer, je devais savoir. Et vu que on était deux dans le même cas [Cyril et moi], nous décidions de refaire notre retard cinématographique sur Harry Potter. Et la c’était le début de la claque. Le premier film est génial, féerique et nous permettant de transporter notre imagination, une retombée en enfance. Du coup hyper motivé, nous enchaînons sur le deuxième mais bon à 23h après une journée de taf, on s’est endormi devant comme deux gros caca plein de fatigue. La chambre des secrets n’a donc que de vague souvenir dans ma mémoire visuelle.

Ainsi remis à jour, nous pouvions aller au ciné voir le troisième volet de la saga et nous prendre une claque car c’est le meilleur de la série [encore à ce jour d’ailleurs]. Puis je découvris « La coupe de feu » et « L’ordre du phénix » au cinéma ou en DVD. Mais au final, je n’étais que moyennement passionné par les aventures de notre jeune sorcier. Je vécu pourtant la chose de très prêt. Lors de mon voyage à NY, le dernier Harry Potter : « les reliques de la mort » est sorti en librairie. Et la, dans le moindre de mes déplacements, je croisais un américain ou des américains lire leur livre dans le métro, dans le bus, dans la rue, à la plage bref partout ou on peut lire. Et tout le monde avait son volume, rare était les moments où je ne croisais pas la couverture jaune de l’édition américaine.

Puis on me parla d’Harry avec la certitude qu’il fallait le lire. Je décidais d’ acheter pour Noël ce fameux volume et du coup j’acheta les 4 premiers avec. Et je commençais à lire l’école des sorciers le 6 janvier 2009 et actuellement j’ai entamé le septième et dernier tome « les reliques de la mort ».

Pourquoi je me suis enfiler les 7 à la suite sans m’arrêter car c’est tout simplement génial. Rowling sait écrit et bien. Ses histoires ne se ressemblent pas et elle sait se renouveler à chaque volume et le pire c’est quand on s’approche des derniers chapitres. Car pris dans l’action on ne peut pas décrocher. On doit savoir et ce phénomène s’amplifie dans les derniers tome de la saga où la on veut savoir ce qui se passe dans le prochain. Bref de la bonne littérature qui s’adresse vraiment à tout le monde [sauf si on est imperméable au fantastique] et qui grandi avec son lecteur, un très bon choix.

PS :

Pour avoir terminé, hier, la série, je dois dire que c’est époustouflant. J’ai rarement vécu autant d’émotion en lisant un livre, le dernier est simplement exceptionnel et rien que pour celui, ca faut le coup de lire la série. Une excellent histoire, pas de faux plan, tout sert, tout est utile à l’histoire.

Harry Potter c’est de la balle qui tue la mort.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s