Ma mutation ratée

 

Je suis dans la région Champagne Ardennes depuis 199 soit 11 ans. Enfin moins, car j’ai passé 2 ans en Picardie [une minute de silence en souvenir de cette futur funeste région]. Donc voila 9 ans que j’y suis et personnellement, je pensais rester une bonne partie de ma vie en Champagne, mais j’étais sur aussi que si je rencontrais quelqu’un je changerais de région si elle me le demandait.

Je n’ai pas d’origine dans cette région et aucun attachement particulier, la plupart de mes amis de fac sont partis. Ils me restent les plus proches. Je me suis fais d’autres amis et copains et passé d’excellent moments dans cette région, il  y a pas dire [le taek, l’ASSS etc..]. j’ai rencontré des personnes vraiment bien. Mais j’aime changé de lieu car j’ai l’impression que sinon je vais exploser. J’ai quitté la Bourgogne à 17 ans sachant que je n’y retournerais pas, j’ai passé deux excellentes années à Bourges dans le Centre, puis Reims et Laon m’ont apporté d’excellentes choses.

globetrotter  “Alors Gui, tu pars vivre où cette année?”

A Reims, j’ai changé trois fois d’appart parce que les événements ont fait que je devais changer mais aussi parce que j’en avais envie. Et là, cela fait trois ans que je suis dans les Ardennes et j’en peux plus. Je veux changer car comme quand j’étais au CFA au bout de 3 ans, j’avais fait le tour. Je devais voir autre chose.J’arrive au même moment, où les Ardennes j’ai vu et j’en veux plus.

J’ai envie de connaitre la vie parisienne avoir cette expérience avant de trouver un coin plus tranquille. Le problème, je ne peux bouger que par année scolaire, donc il y a toute une démarche liée à l’éducation nationale que je devais entreprendre pour aller à Paris.

C’est ce qu’on appelle par chez nous : les mutations inter-académique se jouant à coups de points [poings??!] dans la gueule. Et celui qui frappe le plus fort gagne. J’avais donc rassemblé tous mes petits points,  je m’étais pacsé pour en avoir plus, réussi à avoir un an de séparation pour faire plus mal, comparées aux années précédentes pour voir si c’était possible. Ça l’était.

Puis notre cher ministre et ses coupes à la hache de l’éducation nationale, la fermeture de mon concours d’enseignant, font que le nombre de postes dans ma matière fond comme neige au soleil. Mais j’étais confiant avec mes 258.1 points, ça devait passé, ça devait… Et la sanction tomba : 400,2 points, fuck fuck fuck!!!! Me voila condamné aux Ardennes pour encore une année à me taper 80 à 100km aller pour bosser.

Alors en ce moment je demande une affectation provisoire sur Paris et après une autre sur Reims… Mais j’aurais ma revanche dès l’an prochain.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :