Paris – Mon road trip pour un burger

Pendant la journée de samedi, alors que l’on partait à la découverte du 11eme avec une amie, nous décidions de lancer une grande invitation pour boire un verre sur St Germain, le soir même.

7410165329.jpg

Après l’envoi, l’invit et les différentes réponses en retour [ou non], On se réunit dans mon appart pour un apéro dinatoire. Après un repérage rapide et une installation à une terrasse, Une amie vient se joindre à nous. Au-delà de la découverte de chacun, le maitre mot de la soirée a été “Glory hole”. Sur une blague bien lancée, nous avons été corrigé sur le terme technique par le pro de la soirée passé Maitre es Sexe de la soirée. Et du coup, l’ensemble de la soirée a tourné autour de ce mot [A vous de chercher de quoi il s’agit.].

Le début de la soirée a été très sympa mais elle ne faisait que commencer. A 1h30, on décide de partir, Pour n’être que quatre. Nous décidons de nous nourrir et de trouver un lieu pour ripailler. Le choix se fixe sur un Mac do, pensant qu’à Paris, un samedi soir des vacances à 2h du mat, les serveurs du Mac Do n’attendaient que nous.

Ce fut le départ d’un périple extraordinaire dans la capitale. Nous reprenons une voiture, direction Saint Michel comptant sur ce Mac Do, proche et qui pouvait mettre fin a notre famine et à nos autres besoins primaires. On passe devant et on essuie notre premier échec, il est fermé. Pas de panique, on continue jusqu’a Bastille, lieu de la fête entre djeun’s et de restauration tardive, embouteillage, projection d’aller aux Champs Elysée mais on s’arrête quand même au Mac Do Bastille. Il ferme dans 5 minutes, estimant notre temps de repas et notre stationnement plus long, on abandonne ce projet pour aller aux Champs Elysée. Selon les dires du conducteur, ouvert à toutes heures depuis des temps ancestraux.

On se dirige avec vers ce lieu magique, on passe devant le Quick de l’hôtel de ville qui semblait ouvert mais notre objectif est plus loin. Arrivé aux Champs, nous tombons dans un embouteillage et s’enchaine déception sur déception  : les fast food sont fermés. Mais l’espoir renait car l’entrevue d’un Quick ouvert à l’hôtel de ville ravivent notre entrain. Demi-tour, on se gare à l’arrache vers l’Hôtel de ville, nous courrons vers le Quick et là, c’est la grosse désillusion, il ferme vers 2h et rouvre à 4h. Nous revoyons notre repas à la baisse, les burgers sont mort mais bon un Kebab, pourquoi c’est possible.

On reprend la voiture vers Saint Michel car un lieu mythique serait ouvert 24/24. On arrive, on se gare, on cherche rien sauf des bars. On demande à l’un des videurs si on peut se nourrir sur Paris à 2h40. Et là, il nous indique le saint Graal, à Chatelet il y aurait notre bonheur. Même topo, stationnement à l’arrache et là, un kebab ouvert avec une queue mais de la nourriture. Certes le kebab n’est pas top mais salvateur, il coute un bras mais nourrit les âmes en peine que nous étions. Nous sommes reconnaissant à 3h30 du mat d’avoir pu nous sustenter.

Une soirée à Saint germain à déguster des verres avec de bons amis à disserter sur le Glory hole pour finir avec un kebab à 6euros à Chatelet, ca n’a pas de prix.

Publicités

2 commentaires sur “Paris – Mon road trip pour un burger

Ajouter un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :