Mon nouveau nouveau vélo

J’aurais pu aussi intitulé cet article, mon vélo IV le retour de la revanche du fils. En quatre ans, j’ai eu quatre vélos, bonne moyenne me direz vous mais sachant que j’en ai eu trois en un an. On peut se dire que là ca pue mais rappelons que c’est l’année 2009 [l’année du caca, je le rappelle]. Revenons sur l’histoire de mon vélo, de mes vélos.

J’avais 13 ou 14 ans, mes parents m’avaient offert un superbe VTT Motobécane qui me permettait de vagabonder dans mon village et aux alentours et de faire le tour de la commune. Soit mon premier moyen de transport avant le booster puis la voiture qui élargissaient mon champ d’action, de ce fait j’ai abandonné progressivement mon vélo.

parrain– “On l’avait prévenu, pas de vélo sinon….”

En 2005 avec mon installation dans un F3 avec l’une de mes ex, la montée galopante du pétrole et une Polo en bout de course, je décide de rapatrier mon vélo à Reims. Ah, les premières joies de rouler dans les rues de Reims à bord de mon bicycle, que c’était bien surtout quand la Polo a lâché l’affaire [paix à son âme] car il m’a sauvé la vie. Mais courant 2006, le vélo de mon enfance part rejoindre le trafic local de vélo de la mafia. Pourtant la cachette était parfaite, au fond d’un recoin de l’escalier avec un frein qui ne marchait pas le rendait quasi inutilisable et un antivol mais j’ai sous estimé la mafia locale et leurs agents spéciaux.

Pshopathe

“Alors comme ça c’est toi qui a volé mon vélo!!”

Après cette horrible expérience légèrement traumatisante mais aussi due à la route qui m’emmenait de Reims à des destinations lointaines comme Bazeilles ou Sedan, j’abandonna l’idée d’avoir un vélo. En 2008, je fus muté à Charleville, synonyme de train, de gros dodo dans les confortables sièges de la SNCF et le retour d’un vélo qui m’emmènerait de chez moi à la gare était devenue une nécessité. J’acquiers donc un magnifique vélo pour la modique somme de 15 euros. Ce vélo vert reconnu par tous mes lycéens et mes amis m’a transporté durant un an. Mais 2009 veillait, car 2009 c’est l’année… du caca [deux points pour ceux qui suivent au fond]. Après que mon pédalier m’est lâché et que je l’ai envoyé en réparation, on me l’a tout simplement volé.

Demandant à corps et à un cri un nouveau vélo, un de mes étudiants de l’IUT dans un geste de pitié m’offre un nouveau vélo. Ravi de ce don, je peux de nouveau parcourir Reims, heureux comme un pape jusqu’à la rentrée… Car la rentrée fut catastrophique pour mon vélo. Reprenant mon chemin comme chaque matin depuis 1 an, je m’aperçus que une des pédales commençait à partir en vrille. Réparant à la va-vite ce problème en attendant d’y regarder de plus près Je n’eus pas le temps d’y revenir. Ce moment qui n’eut jamais lieu car au bout de deux jours d’école, le dit pédalier cassa net. Nullement découragé, je tentais une ultime réparation, histoire de sauver ce vélo.

Malheureusement la réparation échoua et mon compte en banque fut condamné dés le lendemain à la peine capitale.  Il me faut un vélo et celui-ci est le quatrième vélo, un vélo Décathlon neuf qui m’a couté la modique somme d’un bras. Ce vélo est barricadé chez moi le soir, et entouré d’antivol la journée au lycée car le garage à vélo de mon lycée est plus que naze. Maintenant, il faut prier que l’on me le vole pas, il ne faut pas qu’il se brise pour éviter une réparation, bref on va arrêter de faire de la merde avec les vélos!!!

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :