Ma critique Multi hit combo #05 [Livre/Bd/Ciné]

Le mois de septembre synonyme de rentrée scolaire, de cours et de finance au plus bas ne m’a pas permis d’acheter de BD, ni de manga et ni de comics. De cette misère sexuelle de Bédéphile, je ne pourrais vous parler d’aucune nouvelle BD, je me suis rattrapé sur les films et de la bonne musique. Bienvenue à la session culture du blog.

Côté Bd :

Non, pas de bd, des milliers de sorties qui me font baver mais je dois attendre.

Côté Livre :

Niveau lecture, je me suis un peu calmé avec la rentrée. Je n’ai lu que deux bouquins, le premier : L’univers des mangas par Thierry Groenstein est une œuvre de présentation des mangas antérieur à 1990 c’est à dire avant le grand boum du marché. On découvre plein de choses sur les mangas et ca m’a permi d’approfondir mes connaissances sur ce monde de la BD. Les conclusions sont pessimistes sur la venue du manga en France mais en même temps plein d’espoir. Quand on sait que le marché de la BD a explosé grâce au manga et que la France est le deuxième marche au monde, c’est très plaisant de se dire que l’auteur avait raison d’y croire.rapport-de-brodeck-09

Le coup de cœur

Le Rapport de Brodeck de Phillipe Claudel est mon coup de cœur du mois car c’est de la bonne came. Le livre juste primé du Goncourt lycée  et d’une sélection pour le prix des lecteurs 2009. L’histoire nous emmène dans un village situé au milieu de nul part Celui-ci sort de la deuxième guerre mondiale sans la nommé où il s’est passé un événement grave. Le héros est commandité à écrire un rapport pour justifier les actes des villageois entre défiance et incompréhension. Pourquoi écrire un rapport? Pouquoi est ce le héros qui doit l’écrire? Brodeck va tout nous dire.

La force du livre n’est pas de nous décrire l’événement grave mais c’est ce qu’il y a autour de celui-ci. Pourquoi en est on arrivé la? qu’est ce qu’il est arrivé au héros? à sa famille? On se pose des questions autour de ce rapport, car le voile de mystère est épais et est progressivement dévoilé jusqu’au final… à lire.

 Coté Ciné :

Comme je le disais niveau ciné par contre, j’ai fais mal, très mal. J’ai commencé à voir Crows Zéro,un film sur des Badboy japonais, des furyo [rien a voir avec le film avec David Bowie, c’est l’appellation des loubards japonais]. L’historie est très simple. On suit le duel de deux lycéens qui veulent devenir les rois de la baston de leur école réputée comme la plus chaude en terme de baston. Bref bons sentiments, bonne baston, c’est frais, c’est clairement adressé à un public ado mais j’ai pris mon pied pendant 2h.

Puis ensuite j’ai courageusement affronté The incredible Hulk. J’avais vu le premier qui était bien naze, celui la est mieux pas non plus fantastique mais bon rien que pour l’apparition d’Anthony Stark [Iron man, pour ceux qui ont 3 trains de retard] qui nous fait rêver d’un éventuel the Avengers pour plus tard, c’est bon.

Wanted est un film fun et bien barré, au début connaissant le script, je m’attendais à une petite bouse. Mais en fait non, c’est pas terrible mais c’est complément barré donc ca se prend pas au sérieux et c’est tout ce que l’on demande. Le film nous conte la vie d’un jeune looser qui est en fait le fils du plus grand tueur de tous les temps et qui appartient à une confrérie de tueurs qui font vriller les balles….oui j’ai vu ca et j’ai pris mon pied [il y avait Angelina Joli  quand même…]

Bon, j’ai vu des grosses bouses qui puent aussi : comme par exemple Raison d’Etat, qui conte la création de la CIA à travers la vie d’un agent secret, un film de De Niro, et bien c’est chiant. 2h30 où j’ai dormi deux fois devant, c’est long et ca ne bouge pas. J’ai vu aussi un truc qui me fait encore piquer les yeux, c’est Dragonball Evolution. Rien que d’y penser j’ai les oreilles qui saignent, les yeux qui pleurent du sang. Ce film est une merde, et si on vous a dit que c’était du caca, on est très loin de la vérité. On devrait bruler toutes les copies de ce film.

L’étrange destin de Benjamin Button avec Brad Pitt est un bon film honnête. On nous raconte la vie de Benjamin Button qui est né vieux et ne fais que rajeunir. Le livre m’avait déçu mais le film correspondait à ce que je m’attendais de cette histoire. Il tient ses promesses, Pitt est encore très bon et ca fait du bien.

Les insurgés [Defiance en vo] nous raconte la vie de frères Biélorusse dont je ne me souviens plus du nom et qui se sont caché dans une foret pour échapper à l’armée allemande.Devenu des légendes car rebelles et juifs de confessions, plusieurs juifs les rejoignent dans leur foret pour éviter de finir dans les camps de la mort. Un film classique tiré de faits réels. On passe un bon moment, ce n’est pas exceptionnel ni dans la réalisation ni dans le déroulement de l’histoire, on passe par toutes les phases de ce genre d’histoire : vengeance, espoir, désespoir, sacrifice, trahison, etc.peter

Un mardi après midi, lors de la rentrée du ciné, j’ai été voir le dernier Tarantino accompagné d’une charmante jeune fille. Inglerious Basterd raconte la seconde guerre mondiale à la Tarantino : trash, violent, pop. Ce n’est pas une surprise dans la réalisation mais le découpage est bon, les acteurs sont excellents surtout Pitt en soldat américain et Roth en colonel SS [qui est lui tout simplement excellent]. Je vous encourage à aller le voir.

Mon coup de cœur 

Pour mon coup de cœur, j’ai hésité longtemps avec Inglourious Basterd mais j’ai préféré mettre le film australien Peter Pan sorti en 2003. Le film nous retrace l’histoire de Peter Pan, cet enfant qui ne veut pas grandir en version live. On oublie donc le Disney et son Peter déguisé en Robin des bois. Avec Jason Issac dans le rôle de crochet et du Père de Wendy, deux personnages diamétralement différents : l’un timide et l’autre impétueux. Le film est, comment dire, un concentré de bonheur, les acteurs sont beaux et ont le sourire du début à la fin, action et féerique sont un excellent cocktail. Certes ce n’est pas fidele a 100% à l’œuvre de JM Barrie, mais on passe un tel bon moment que on en redemande bref du bonheur en barre à voir pour retrouver le sourire. 

Un petit bonus musical :

Aujourd’hui je vous fais découvrir un petit groupe de rock Breton très festif : Merzhin. Si vous aimez bouger, écoutez c’est du bon son.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux vieux morceaux tirés de leur premier album. Les trois albums sont excellent à voir en concert surtout.

Au mois prochain pour le billet culturel du blog.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s