Mon été cinématographique

Après avoir visionné pleins de films plus ou moins bons voire carrément nul, j’ai décidé de continuer. Entre mon manque de culture cinématographique latent, ceux que j’avais loupé au cinéma[et que j’avais bien fait de loupé], il y a bien longtemps ou cet été, bref ultime revue cinéma de cet été qui disons le carrément aura été sous le signe du film bien mais aussi beaucoup moins bien.

boussoledor La boussole d’or dit toujours la vérité…

Commençons par ce que j’ai bien fait de louper au cinéma mais la campagne de promotion m’avait séduit et qu’un moment, je me suis “je le verrais bien” comme A la croisé des mondes : La boussole d’or. Surfant sur l’adaptation de livre en film pour enfant/adolescent avec quelques acteurs connus, le film se veut le début d’une longue saga…. et bien ca s’arrêtera au premier car ce fut plat et bien nul et surtout bisounours land… De plus gros désavantage c’est qu’à la fin du film rien n’est résolu, tout est à faire d’où une grosse frustration… Dans les autres grosses licence : Prince of Persia – les sables du temps, c’est du Disney mais ca reste du sous Pirate des caraïbes [1, les autres bof]. C’est un peu sans interêt, ça se regarde mais on s’en passe sans soucis.

entre-les-murs -Non, mais c’est vrai!!!!

Dans la catégorie film culturel mais chiant et français : Persécution, un film à la française sans trop d’histoire où le héros se cherche, est suivi par un gay et à plein de problèmes sentimentaux…un film à la française, je voudrais dire. Mais bon les cinéastes français assurent aussi : comme Entre les murs qui pour un prof n’est qu’un rappel de son quotidien et pour le commun des mortels l’impression de suivre un reportage sur l’école donc on peut trouver ça très bien ou très plat. Un prophète célébré à Cannes se veut un film noir sur le milieu carcéral assez prenant et dur en même temps, à voir pour la prestation des acteurs. Toujours dans la catégorie culture mais de l’autre coté de l’atlantique avec Good Night and good luck, film de Georges Clooney traitant de l’affaire MacCarthy et la chasse au sorcière communiste, intéressant, instructif mais pas passionnant.

Chateau ambulant Un très bon film d’animation.

Dans un autre style celui du cinéma Asiatique, 20th Century boys, adaptions d’un manga que je n’ai pas lu mais qui faut lire apparemment car trop bien. L’historie est un peu longuette nous raconte comme une personne sans histoire se retrouve au milieu d’un complot de domination du Japon qu’il avait imaginé enfant. L’idée est intéressante mais le film faisant partie d’une trilogie, la première partie annonce la suite, à voir. A coté de ce film, le cinéma Japonais excelle toujours dans l’animation surtout quand c’est Miyazaki aux commandes. Le superbe Le Château ambulant conte fantastique contre la guerre, avec une belle histoire d’amour au milieu de tout ça. On suit Sophie qui est transformé en une petite vieille par une sorcière. Pour conjurer ce sort, elle part retrouver le magicien Haoru. C’est très bien, j’ai adoré.

the box– Si en plus, elle nous provoque!!

Dans la catégorie comédie ratée, Crazy night qui raconte la folle nuit d’un couple coulé dans la routine, très gentil mais rien d’exceptionnel. Top Cops avec Bruce Willis qui fait dans la comédie policière jouant sur le couple vieux flic vieillissant et jeune black drôle, vu et revu et pas drôle d’ailleurs. Après la comédie, je me suis attardé sur un autre genre très américain : le film d’horreur. Avec sa version à l’ancienne comme Jusqu’en enfer de Sam Rami [Evil dead, Spiderman tout ça]. Film sympa avec possession, mauvais sort ou comment c’est pas bien de refuser des prêts quand on est banquier à des petites vieilles. Masi aussi avec la bonne surprise qui fait peur comme Esther [en vo Orphan] où comment faut toujours bien étudier les dossiers d’adoption des petites filles ou encore avec le slasher classique et efficace comme quoi faut toujours se méfier des gens dans Tous les garçons aiment Mandy Lane. The Box entre science fiction et fantastique sera en surprendre plus d’un. Si on vous donne une boite qui tue une personne au hasard que vous ne connaissez mais vous permet de gagner 1 millions de dollars que faites vous? On aime ou pas mais l’effet de surprise du film est globalement satisfaisant.

Parrain Le parrain est toujours dissuasif

Et pour finir cet été cinéma, j’ai regardé car j’avais de grave manquement à ma culture, des films de mafia à l’américaine comme Casino ou la trilogie Le Parrain. Je dois dire que ce fut très bien. Casino est un peu long mais très bien par contre le Parrain, c’est une claque en pleine tête. Al Pacino est magistral dans les 3 films, de Niro nous démontre son talent dans le deux bref que des bons films. Il faut avoir vu ces films pour mieux comprendre, certes c’est long mais c’est très bien fait… Enfin voila pour le cinéma, cet été, je n’ai fait que comblé mon retard.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s