Mon coup de gueule

Chaque année, à peu près à cette période, je commence à flipper pour mes élèves. Les devoirs que je donne tombent à la douzaine et je constate que les résultats sont bien inférieurs aux attentes que je place en eux. Les autres années, je pouvais parler de mauvaises bases, de manque de travail mais la j’atteins des sommets. Je suis au niveau où je me demande qui aura vraiment son bac…

phoenix – “sur un coup de chance…”

Bon, quelque part le bac on le donne donc du soucis je ne peux pas trop m’en faire mais bon les élèves qui tournaient à 8 ou 9 en spécialité avaient des chances plutôt importantes de l’avoir. Surtout si sur les deux chapitres les plus simples du programme, ils s’en tiraient avec des notes proches de 10 voire bien plus, mais cette année, changement de décor. Après deux devoirs à moins de 6,5 de moyenne dont le dernier pour lequel j’avais prévenu de ce qu’il y aurait dedans, j’avais organisé deux heures de soutien avant le devoir. je ne peux que m’inquiéter, certes je ne suis pas leur père, quoiqu’être prof principal c’est comme-ci mais au lycée.

Darkvader– “un peu quand même…”

Le dernier devoir s’est déroulé le mercredi, j’achevais la correction le lendemain. Oui, il m’a fallu peu de temps pour corriger car justement la moyenne est beaucoup plus basse, ce qui signifie que j’ai peu de points à trouver, voire à espérer. Le ratio temps de corrections /qualité du devoir est en corrélation, meilleurs sont les devoirs plus longues sont les corrections… et inversement. Et donc jeudi soir je bouillais de croiser un de mes élèves et de lui en coller une directe dans la tête pour le secouer. Car les petits chanceux, je ne les revoyais que lundi, de quoi tuer des gens entre temps et donc me de calmer un peu.

Kenshiro – “Le problème avec Kenshiro, c’est qu’il n’est pas trop diplomate!!”

Alors j’ai utilisé les moyens modernes, via mail car nous correspondons par mail pour les besoins du B2i [une invention de l’éducation, pour dire que oui, à l’école les élèves ont utilisé l’informatique et donc qu’ils ont des compétences, alors ne nous faites pas chier!!]. J’y suis allé de ma prose pour dire que c’était plus que lamentable et que s’ils ne se secouaient pas :

  • Premio : je les pulvériserais dans leurs vœux de poursuite d’études car même si on n’y arrive pas dans une matière on essaye et on fait en sorte de vouloir se sortir les doigts.
  • Deuxio : je les repulvériserais sur l’avis du bac. En clair, soit ils l’ont mais de loin. Sinon j’ai la chance et le plaisir de les revoir l’année prochaine et ca me ferait bien plaisir car on ne peut les laisser partir dans la nature avec ce niveau [enfin si, l’éducation nationale va s’arranger pour qu’ils partent car ça coute cher un lycéen et avec un diplôme s’il vous plait car faudrait pas dire qu’il quittent l’école sans diplôme voyons…]

Quatre courageux ont répondu acceptant la sentence, s’expliquant sur ce quoi ils butaient où disant clairement qu’ils ne se sentaient pas concernés [normal c’est le meilleur élève de classe, et il a tout tabassé]. Et je dois dire que j’ai apprécié leur réponse, au moins il y a eu une réaction intelligente et encourageante. Mais il m’en reste 18 a voir et ça se passera lundi…

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :