Mes parents d’élèves

Qui dit prof dit en général élèves. Mais ce que l’on ne vous dit pas c’est que cette charmante progéniture qui nous occupe durant toute l’année scolaire ont des parents. Et parfois, nous sommes amenés à croiser les géniteurs de nos élèves, ce qui peut être une expérience surprenante, déroutante voire plutôt jouissive. De mon expérience de petit garçon, je me rappelle avoir accompagné ma mère pour entendre les avis plus ou moins éclairés de mes professeurs de collège, mais dans mon souvenir je n’avais pas à vivre ce genre de réunions au lycée. Depuis cela a beaucoup changé.

scrubs – “Je comprends tout à fait le docteur Cox et son envie de tuer ses internes…”

En effet depuis que l’on décrète que les lycéens sont des enfants et qu’ils sont incapables de se gérer jusqu’à 18 ans passé, il faut donc les encadrer à mort jusqu’au bac afin que la claque soit bien plus forte après le bac. Et en professeur de lycée, je me dois de rencontrer les parents. Ils sont d’ailleurs à l’image de leur enfants ou pas. Déjà il y a deux grandes catégories de parents d’élève: ceux qui assument leur enfant et les autres qui ont forniqué un jour et ont oublié qu’il fallait l’élever et s’en occuper et du coup sous-traitent l’activité d’éducation aux profs [ils n’ont pas très bien saisi la notion d’ « Éducation » nationale].

Dragon_Ball_Z_417804 -“Piccolo ne savait pas qu’en tant que parent d’élève Goku ne valait pas un cachou”

L’avantage c’est que ce type de parents n’intervient jamais, ils ne sont pas là quand vous les convoquez et trop occupés ou non prévenus pour venir vous voir, c’est le Parent-Absent. Par contre pour les parents un peu plus préoccupés par l’avenir de leurs enfants on a le droit à une large diversité.On a les parents toujours présents alors que l’on n’a rien à leur dire vu que leur enfant culmine à des hauteurs de moyennes incroyables et a un comportement sans égal de sérieux et de travail, on les nomme Parent-1erdelaclasse.

Ceux dont les enfants ne sont pas sérieux ou se sont fait incendier par l’ensemble du corps enseignant et du coup les parents sont graves vénères, résultat ça va chier dans les chaumières [genre ça kick en live devant vous l’élève]. Ils vous filent leur numéro de téléphone pour les prévenir si cela ne va pas, et suppriment toute activité ludique et s’occupent de tout pour corriger le tir. Dans ce cas les parents deviennent vos meilleurs alliés et vous n’avez plus rien à faire. On les nomme Parent-Vénére.

207018915_small– “Dans certaines familles on ne déconne pas avec le travail scolaire!!”

Puis vous avez les deux dernières catégories qui sont les plus énervantes. Nous avons le parent dépassé, du genre « Bryan passe sa nuit sur internet, il ne travaille pas, qu’est ce que je peux faire, moi??? » le parent est impuissant enfin pseudo impuissant..Là, on a envie de dire mais « merde c’est ton gosse, tu peux lui couper ce que tu veux ».. mais en général ce sont des parents qui fuient les conflits pour être tranquilles, ils évitent de faire chier le gosse [bah oui si on ne peut pas être tranquille chez soi en plus]. On peut l’appeler : le Parent-tropdurlalife.

Puis vous avez le parent ultime, celui que vous avez envie de fracasser [avec le Parent-absent et le Parent-tropdurlalife]. C’est le parent qui vient toujours vous voir. Vous lui pourrissez son enfant car il a 4 de moyenne générale, danse nu sur les tables et pense que sa meilleure façon de réussir sa vie est d’avoir un Iphone et d’être sur Facebook. Vous avez des tonnes de preuves à l’appui, l’avis généralisé des profs qui désirent tous le tuer de leurs propres mains. Mais là, le parent vous sort l’argument qui tue : « ce n’est pas possible Jean-Bryan [ou Brenda] ne peut pas se comporter comme ça, c’est le meilleur et c’est mon enfant… ». Le genre de parent qui ne va pas comprendre pourquoi vous collez son enfant si merveilleux car il n’a pas fait son travail [normal, il était fatigué de sa journée, il se reposait devant sa PS3], ou parce qu’il a séché [Normal, il n’a pas besoin d’être présent en cours, il a des choses plus importantes à faire dans sa vie comme glander]. Bref le syndrome de mon enfant c’est le plus beau, c’est le meilleur et c’est pas de sa faute. Bref le même genre que le gamin mais version adulte qui quand tu le chopes en train jouer avec son portable, il te dit qu’il ne fait rien de mal [Normal, il s’accordait une pause durant le cours en consultant ses mails]. C’est ce que l’on appelle le Parent-crétin.

Parents Cretins-“Je tenais enfin une explication sur l’imbécilité de certains de mes élèves!”

Nous devons donc composer avec tout ce merveilleux petit monde : élèves et parents, ce qui rend notre boulot quand même beaucoup plus drôle. Et le droit de rager contre un certain laxisme des parents doucement encouragés par notre super système scolaire car, comme chacun sait, punir c’est mal.

Publicités

2 commentaires sur “Mes parents d’élèves

Ajouter un commentaire

  1. T’as oublié le parent: « c’est la faute du prof » ou « c’est la faute du système, il voulait faire plombier et on l’a forcé à aller en seconde car il était trop bon en math »

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :