Mes élèves qui ont des capacités

vous avez peut être eu, lu ou entendu cette superbe phrase : élève qui a des capacités…Avoir des capacités, voilà bien une expression que l’enseignant moyen aime bien utiliser et qui ne veut pas dire grand chose. Généralement on l’utilise lors d’un conseil de classe ou sur le bulletin. On désigne par cette expression, en général, l’élève qui pourrait avoir une pure moyenne [mais genre qui déchire] ou rendre des travaux plus que corrects mais qui dans la réalité n’en branle pas une, a des notes bien nazes ou dans le meilleur des cas fait le minimum syndical imposé par l’éducation nationale.

gohansupersayens -“Gohan a des capacités mais bon faut vraiment le pousser”

Je l’ai moi même utilisé, c’est une expression bien facile à écrire sur un bulletin quand on veut dire que c’est pas terrible et que si l’élève se bougeait les fesses ça serait bien mieux. Car à force de bosser avec des élèves, on arrive parfois à estimer leur niveau par rapport à leur réponse ou l’expression orale ou écrite. Et parfois, on se dit mais il n’est pas bête celui-la et il pourrait carrément cartonner ou genre il pourrait faire bien mieux. Mais le gros soucis de ce genre d’élève, bah c’est justement qu’il a des capacités mais il ne sait pas trop quoi en faire donc il ne les utilise pas. Et il a plein de bonnes mauvaises raisons.

GohanPunchingCell -“Bon après il a un peu de mal à se calmer”

La plus évidente, c’est la fainéantise. Effectivement l’élève se situe entre 9 et 11 de moyenne, juste ce qu’il faut pour passer ou pour assurer donc pas besoin de forcer. Il est vrai quel intérêt de faire plus [gagner plus?… Nico, tu sors steuplait]. Jusqu’au jour où il prend plus cher [entendez une mauvaise note et non une raclée] que d’habitude, qu’il tombe sur un gros morceau ce qui arrive plus régulièrement que l’on imagine. Et encore parfois même si la moyenne s’écroule, pas de panique, notre élève ne monte pas le niveau qui nous fait dire qu’en fait, les capacités il ne les avait pas. Ce qui nous fait arriver au dernier type de cas, le factice, l’illusion. En fait l’élève en question ne valait pas un clou et n’a fait preuve que de coups d’éclat durant une ou deux réponses.

cell junior-“Beaucoup, beaucoup de mal…”

Mais bon au final, l’élève qui a des capacités est un élève mauvais [enfin parait il que ça n’existe pas] ou très moyen, peu efficace et peu enclin au travail. L’habitude nous apprend que ce type d’élève ne fera rien pour se relever alors lui dire qu’il a des capacités n’est pas la meilleure des idées car cela le conforte dans son idée qu’un jour s’il bosse il pourrait faire mieux ce qui est fondamentalement faux. Un élève qui fait le minimum est à un moment ou un autre largué scolairement parlant. Alors on n’est plus face à un élève qui des capacités mais des difficultés et vu sa capacité au travail….c’est un peu mort.

Publicités

7 commentaires

  1. pas faux tout ça mais je pense que les raisons pour lesquelles un élève n’exploite pas ses capacités et qui semble être désintéressé par sa réussite sont plus complexes que ça.

    Il y a plusieurs facteurs qui font qu’un élève refuse d’optimiser ses chances de réussite.
    Avant tout, est-on sûre qu’il refuse toutes chances de réussite ? D’ailleurs l’idée même de ne pas vouloir réussir est un peu absurde. ON veut tous réussir mais dans quel domaine et comment ? ça c’est une question!
    Agit-il en connaissance de cause ? Sait-il ce qui l’attend au prochain virage ? Doit-on se conformer au système juste par manque d’informations sur la poursuite d’étude ou sur ce que l’on attend de nous même pour les années à venir (filières, exigences, attentes, niveau requis)? Et surtout sait-on ce qu’on veut réellement ? N’y a-t-il pas d’écart entre ce que l’on veut et ce que l’on peut faire (ça expliquerais parfois pourquoi certain sont si mauvais dans l’exercice de leur fonction) ?

    Bref, oui être fainéant est loin d’être un atout dans la vie mais qu’est ce qu’il y a de si motivant à obtenir une moyenne satisfaisante ? Beaucoup l’utilise comme indicateur mais qu’indique-t-il ? niveau d’intelligence ? niveau d’efficacité ? la capacité à restituer des connaissances ? le nombre d’acquis de connaissances théoriques sur le nombre de sujet (utile ou pas) abordés en cours ? Et dans en réalité ça donne quoi tout ça ?
    La moyenne reflète notre niveau par l’ensemble des évaluations auxquelles ont a été soumis mais quand est-il après ?
    Si on veut survivre dans une vie est-ce que c’est pas la capacité à s’adapter qui prime sur le reste ? Comment mesure-t-on cela par une moyenne ?

    Les écoles sont loin d’être les seuls endroit où l’on peut bénéficier d’un enseignement. La vie est elle même un enseignement et elle est assez longue (parfois). Donc c’est une erreur de vouloir exiger d’un élève d’être assez motivé
    pour optimiser ses chances de réussite en se fiant et en se basant sur un système qui fait passer à la trappes 80% des facteurs qui influencent notre personnalité, nos choix, nos envies et qui parfois ne fait pas de lien avec la réalité.

    Bref il y a matière à débattre mais j’ai écoulé mon temps de pause je dois retourner à mon projet financement-investissement :p

    Mille excuses si faire face à des élèves à capacités non utilisés vous frustre mais bon … 🙂

  2. J’adore ton commentaire, qui fait preuve d’intelligence et d’un raisonnement certains. Effectivement il y a débat. Mais je dois dire que malheureusement, j’ai cru que certains de mes élèves avait des capacités mais passer a une difficulté supérieure, ou a une autre réflexion j’ai vu qu’il n’y avait plus rien en general (et je dis bien en général) s’écrouler, celui qui avait de vrais capacités élève le niveau directement car il s’adapte justement et ont dit plus qu’il a des capacités mais qu’il a le niveau (mais c’est autre débat)

    en tout cas j’adore ton commentaire digne de toi

  3. Ne t’inquiètes pas pour tes élèves « moyens » si ils ont un but précis professionnellement parlant..

    Souviens toi , Mlle V. Pauline une élève plutôt moyenne , dissipée et bavarde qui a réussi à aller jusqu’au bout et pourtant c’était pas gagné pas de SVT depuis la 3ème (en 2nde j’évitais ..)

    Comme quoi , il fallait que j’exploite mes capacités et moi je voulais juste le BAC pour rentrer dans mon école…

    Maintenant je « BAVAAAARDES » toute la journée et les personnes devant moi pense que vraiment qu’ils sont Sangoku ..

    Bises

    1. Mais je n’en doutes pas pour certains, je pensais beaucoup plus aux personnes qui ne savent pas pourquoi elles sont là et qui en plus ne sont pas motivées.

      Mais je suis tres fier de ta réussite. C’est bien tout le monde ne peut pas en dire autant.

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s