Mes cent films à voir absolument – Part.7

Le Cinamis et une longue remise sur pied aidant, j’en ai profité pour compléter encore ma culture ciné afin de connaître mes classiques mais aussi et surtout pour voir me la raconter grave en soirée « Bobo-écolo-gauchiste».

kingkong1933Dans un premier temps, j’ai revu les classiques de chez les classiques  comme le King Kong [1933] avant Peter Jackson le revisite. j’ai surtout découvert qu’il n’a rien inventé en rallongeant seulement certaines scènes et comblant les trous laissés par le film d’origine. Metropolis-1Je ne m’étale pas sur l’histoire que bon nombre connaissent : Celle d’un singe géant sur une ile perdue tombant amoureux d’une belle blonde et ravageant Manhattan. Toujours dans la même période j’ai vu le long, très long Métropolis [1926], ancêtre du film de science fiction, en noir et blanc muet et en musique. Je ne peux pas dire que le film soit passionnant, dénonçant la puissance des riches sur les plus démuni [saleté de communistes] les temps modernes avec l’amour qui triomphe de tout ça. C’est intéressant mais plutôt chiant. Dans un genre beaucoup plus sympa, drôle et intéressant Les temps modernes [1936], dernier film de Chaplin dans le rôle de Charlot. Film qui signe la fin des films muets et surtout qui permet d’être exploiter en cours de management pour sa critique du Taylorisme.

autantenemporte1Après ces bons vieux films, je me suis lancé dans les épopées, ces films tellement longs qu’il y avait un entracte au cours du film. En fait, je me suis aperçu que je n’en avais vu aucun.  Comme Autant en emporte le vent [1939] un long, très long film se déroulant au milieu du 19eme siècle et durant la les-dix-commandementsguerre de sécession Américaine avec la très énervante Scarlett O’hara, que l’on a envie tabasser tout le long du film pour son comportement de gamine trop  riche ou pour son intérêt profondément monétaire de ses maris. Bref le meilleur mot de la fin sur ce film est la remarque de Butler «  Franchement, ma chère, c’est le cadet de mes soucis.»Lawrence d'ArabieDans sa gueule à la Scarlett. Le très long Les dix commandements [1956] tirés de la bible était intéressant au début mais devient vite chiant quand Moise trouve l’illumination, soit toute la deuxième moitié du film pour les vrais fans du premier testament. Quant à Lawrence d’Arabie [1962] qui reste intéressant avec une musique inoubliable, l’histoire la vie d’un lord anglais qui prend  Ben_Hurcause des arabes pour leurs indépendances [une histoire vraie cependant] montre de beaux passages sans être passionnant car très décousue.  Par contre Benhur [1959] lui tabasse, on est face à de l’épopée, la vraie, de la course de char, du mec couillu, de la droiture et de l’honneur, une déchéance, un retour et une revanche car le héros a la rage. Il y a un vague fond de Jésus est notre sauveur mais suffisamment limité pour que ca ne deviennent pas rébarbatif. C’est un film qu’il est bien mais vraiment.

Parmi tous ces films, j’ai vu des classiques du cinéma, des indémodables affiche-le-septieme-sceauou des films de masturbation à intellectuels. Par exemple Le 7éme sceau [1957] un film suédois de Bergman où la réflexion philosophique sur la mort, la vie, la foi sont le cœur du film. Se déroulant durant l’époque moyenâgeuse, le film est plus proche de l’OVNI que du chef d’œuvre. Bref ça se laisse regarder sans pour autant que ça soit le grand pied. Autre style mais acteur Le-Faucon-maltais de renom avec Le faucon maltais [1941], film noir avec Humphrey Bogart. On suit le privé Spade qui enquête sur la sœur d’une cliente. Les ingrédients sont tous là : le privé qui à la classe, la fille, le pote qui se fait descendre, des meurtres, le complot, le retournement de situation, et le héros qui se comporte comme un salaud mais en fait c’est un vrai gentleman. Autre légende du cinéma Marlon Brando dans un-tramway-nomme-desir-1 Un tramway nommé désir [1951].  Pour résumé Marlon voit sa belle sœur débarquer pour quelques jours chez lui, aucun soucis, le seul problème c’est que le séjour se rallonge et que la belle sœur est se prend un peu pour quelqu’un de la haute… Il n’en fallait pas plus pour l’énerver… Il y a de la tension dans ce film et de la james-bond-goldfingersueur aussi. Marlon utilise t-shirt sur t-shirt pour évacuer le trop d’eau et remplacer ceux qu’il déchire. Le film est plaisant sans casser des briques mais intéressant. Pour finir avec les films américains,  j’ai vu Goldfingers [1964] un James Bond, je n’aime pas James bond, je n’en avais donc jamais regardé. Le personnage ne me parle pas, le smoking, les femmes qui tombent à la pelle, le “je m’en sors sans trop en chier”, mouais bof mais j’ai cédé à la liste. Je dois dire que je n’ai pas été déçu bien que James répond à tous mes clichés, le film n’en ai pas moins plaisant. Sean Connery est bon dans son rôle. De l’action, du suspense, des morts et le héros qui s’en sort avec classe, pas si mal.

le_salaire_de_la_peur,3Pour finir parlons un peu de films français comme Le salaire de la peur [1953] avec Yves Montand. le_cercle_rougeUn film résolument multi langue. On parle espagnol, anglais, français, c’est assez déroutant au début. Le film tient aux tripes, on suit des mecs perdus au fin fond de l’Amérique du sud essayant de gagner quelques dollars pour se casser fissa de cette misère. Pour cela, ils doivent réaliser une livraison. Le problème c’est qu’ils ont des litres de nitro aux fesses, une route bien pourrie alors pression pour ne pas exploser jusqu’à livraison…  Ayant lu le livre, le film n’est pas déplaisant mais sans être exceptionnel mais il reste à voir. Pour finir avec un film récent Le cercle rouge [1970] avec Delon, Bourvil et Montand [et oui on kiffe Montand]. Du policier, du flic qui en connait un rayon, un braquage de fou. Un bon film policier à la française avec un gros trio d’acteurs.

Encore une bonne session avec de bons films, de moins bons films mais que des films cultes de l’histoire du cinéma.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s