Mes bandes dessinées #11 : Black Bulter

Black-Butler-tome-1Il y a quelques semaines, j’étais tombé sur un anime plaisant à regarder : surnaturel, Angleterre victorienne, 19eme siècle boosté technologiquement parlant sans rien de choquant. Un jeune gamin qui semble être le boss et un homme tout en noir qui le sert corps et âme: son majordome. Renseignement pris : il s’agit de Black Butler, un manga de Yana Toboso. De plus en plus intéressé, j’ai craqué sur les sept volumes sortis en France.

Bon faut avouer qu’au départ, ca ne semble pas bien tentant :black-butler-extrait-janvier-2010 le personnage principal, Ciel, est un gamin que l’auteur détourne sur ses couvertures dans des poses que l’on va dire un peu bizarre. Ciel a sous ses ordres un jeune homme : Sébastian, son majordome. Quand on lit çà, on se dit que ca va finir en Yaoi [manga à relations homosexuelle entre garçons] avec des situations biens ambigües mais en fait non. Le manga se porte plus sur un délire démon et vente d’âme. On apprend que Ciel Phantomhive est un noble qui agit sur ordre de la reine Victoria pour traiter des affaires très louches ou surnaturelles. Celui-ci utilise pour résoudre ses affaires son majordome qui a part s’occuper parfaitement du manoir familial semble est indestructible et soumis au moindre désir de son maitre. Sébastian protège, se bat, fait des recherches, des investigations ou tout simplement tue dans le simple but de satisfaire les ordres de son maitre. Un telle dévotion cache quelque chose et sur les quelques volumes parus, on commence à se douter de quelques maléfices, du moins d’un contrat passé en échange de la précieuse âme de Ciel [enfin pour le moment]…

44370560kuroshitsuji-87-jpg

En sept volumes, l’histoire commence à s’enfoncer vraiment dans le fantastique sombre et commence à annoncer la couleur future [le passé de Ciel, le fameux contrat entre lui et Sébastian]. Les premiers chapitres entre présentation de personnages, découverte de “Kami” [dieu de la mort] et de l’étendue de l’univers sont très introductif mais nécessaire. Le dessin est classe, l’auteur fait plaisir aux yeux sur pas mal de planches en particulier pour les personnages et les vêtements. Quant aux personnages, ils sont tous intéressant car baigné de mystères. Au bout des volumes parus, on s’aperçoit que l’on ne sait que très peu de choses sur les personnages voir quasi rien. Ils sont pourtant attachant entre Ciel qui est asocial capricieux ou Sébastian en majordome parfait, fan de félin mais très dangereux. Voire les autres personnages secondaires tout aussi différents et mystérieux les uns les autres [enfin pour ceux qui travaillent au manoir Phantomhive].

black_butler

En tout cas un excellent manga entre ambiance Dark et fantastique accompagné d’un dessin agréable et de personnages intéressants et mystérieux qui nous poussent a creuser l’histoire pour en savoir plus. A lire.

Black Butler – Tome 1 à 7 – 6,75€

Yana Toboso – Edition Kana Collection Dark Shonen

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s