Kyoto, Japon – Ma route du Tokaido

Ce matin, le réveil fut difficile. La fatigue, les coups de soleil, les courbatures, les genoux en loques, cet ensemble d’éléments conjugués fait que je ne suis pas au top de ma forme pour aborder cette journée de voyage et rejoindre ma prochaine destination : Kyoto.

japan-Tokyo-FujiKyoto

Cette journée a été constituée principalement de trains et de changements de trains. Rien de bien passionnant à part peut-être le fait que je me suis trompé de train [à une unité près: le n°516 à la place du n°517], mais arrivés à la gare suivante j’ai pu reprendre rapidement un train dans l’autre sens pour m’emmener à Kyoto et cette petite aventure s’est déroulée à bord du Shinkansen [le TGV local].DSC_1052 Je vous laisse imaginer la même mésaventure en France… Je remercie la Belgique et son représentant à bord du train n°517 qui m’a expliqué en bon français que je faisais fausse route.

Autre découverte, les boutiques de gare vendent plein de friandises de la région où elles sont situées. Apparemment au Japon, il est courant de ramener des friandises locales à la famille ou aux amis. DSC_1050J’ai donc gouté des Tokyo bananas, spécialité de Yokohama : de la banane entourée d’une sorte de pain de mie, assez sucré mais fort bon. J’essayerai de ramener des friandises, je ne sais pas lesquelles, elles changent d’une région à l’autre.

Vu que je n’ai pas grand chose à vous raconter, je peux vous parler des Japonais dans les trains. Ils se divisent en trois catégories.

1ere catégorie : ceux qui lisent. Les Japonais font comme nous dans un train, ils s’occupent en lisant, pas forcement des manga [d’ailleurs, je n’en ai pas vraiment vus beaucoup en lire] mais des livres ou des manuels comme n’importe qui.

2eme catégorie : ceux qui pianotent sur leur portable. Bon là, on en a une grande majorité mais ce ne sont pas les plus nombreux. Les Japonais sont tous connectés sur leur téléphone. Sur Facebook ou d’autres sites, ils jouent à des jeux en ligne ou font surement d’autres choses mais ils ont tous les yeux braqués sur leurs écrans. Chose surprenante, Apple n’a pas la main basse sur les téléphones et l’iPhone n’est pas synonyme de branleur de réussite sociale. Les portables sont pour la grande majorité d’ailleurs des téléphones à clapet avec un écran super maousse de forme en général rectangulaire, le tactile est loin d’être la norme. Ah oui, pour les wesh wesh du fond : pas de musique à fond les bananes qui grésille avec les téléphones. Les transports en commun sont d’un calme hallucinant, d’ailleurs cela nous amène à la dernière catégorie de voyageur.

3ème catégorie : ceux qui dorment. La catégorie la plus nombreuse car Le Japonais moyen a cette formidable capacité de s’endormir en deux secondes dans n’importe quelle position [debout, assis] dans le train. La grande majorité dort : fille, garçon, jeune, vieux, peu importe. Si on ne lit pas ou ne joue pas avec son portable, on dort, d’ailleurs assez bien. Déjà le silence règne et le train ne bouge pas trop et ne s’arrête pas brutalement, autant dire que pour moi cette tradition nippone est considérée comme acquise [comme les fringues, les chaussettes japonaises pour ballerines, pour chaussures ouvertes, pour tongs…].

Enfin, après cette journée de train, j’arrive à Kyoto vers 18h, l’ancienne capitale japonaise. Je vais tester un nouveau logement : l’appartement. Kyoto est plus au centre du Japon et donc beaucoup moins d’anglais ou d’alphabet latin…donc beaucoup plus chaud pour se repérer, une chance que mon instinct de survie “lecture d’idéogrammes” fonctionne bien. Après avoir pris le bon bus, il mes fallait repérer le  bon arrêt, la politesse et la servitude japonaise m’ ont encore beaucoup aidés. J’ai demandé à une petite lycéenne qui apparemment ne maitrisait pas ses cours d’anglais mais qui a tout fait pour m’aider. Et des américaines m’ont filé un plan pour m’aider.

DSC_1063Arrivés au bon arrêt, j’ai été accueillis par Daniel du site “vivre le Japon” sur lequel j’ai loué mon appartement. Je n’habite pas loin du quartier de Gion connu pour ses Geishas. L’appartement est cool, spacieux, bien agencé, suffisant pour deux avec tout le confort nécessaire. Daniel, mon hôte, me renseigne sur tout et me fait un petit tour du quartier en m’indiquant les bons restos, les bons bars, les studios de Geishas, les petits lieux touristiques auxquels on ne pense pas, m’aide à acheter de la crème contre les coups de soleil et d’autres astuces très utiles, un vrai plus dans notre séjour.

La journée se termine devant un riz au curry japonais pour moi avant une bonne grosse nuit!!!

Petit bonus : vues du quartier de Gion, la nuit.

DSC_1081DSC_1070DSC_1071

Super bonus : Un quai japonais classique c’est à dire propre.

DSC_1054

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s