Hikone & Kyoto, Japon – Mon château de samouraïs

Le réveil fut des plus difficiles ce matin car pour une fois les rayons du soleil ne me tapaient pas en plein visage. La journée s’annonçait chargée car je devais quitter Kyoto pour Hikone que je devais visiter la veille mais le temps m’ a manqué.

Japon-HikoneKyotot

DSC_1083Hikone est une toute petite ville à coté du lac Biwa-ko. Son principal attrait est son château, l’un des rares à être d’origine [il ne sont plus que 12] car entre les séismes, les guerres, la plupart ont été reconstruits en béton ou avec des matériaux plus résistants ou de manière différente. Me voilà quittant Kyoto pour une heure de train et la joie d’admirer les magnifiques paysages du Japon entre lacs, collines couvertes d’arbres, prairies et rizières. Je suis chaque fois étonnés de cette couleur verte qui recouvrent le pays. Car le vert prédomine sur le béton, je suis entouré par la nature et on la voit.

DSC_1086Arrivé à Hikone, je suis accueillis par un samouraï à cheval et la mascotte de la ville: un chat blanc affublé d’un casque de samouraï. DSC_1091La ville est agréable, le vent frais, et une atmosphère plus sèche rend notre promenade jusqu’au château agréable. Le château d’Hikone se situe en haut d’une colline. Il a tout du château de samouraïs, des murs blancs surmontés de tuiles noires, un donjon dans lequel on peut admirer la vue sur la ville et le lac. Les montées d’escaliers sont d’ailleurs abruptes. DSC_1106On monte d’étage en étage sur des escaliers proches d’échelles. Chose amusante, on se déchausse pour visite le donjon, le sol est en bois et comme le veut la tradition Japonaise on se déchausse avant de rentrer [je vous raconte pas le nombre de fois que l’on enlève nos chaussures : dans les ryokans, dans les temples, dans mon appart]. Une vraie plongée dans la période médiévale japonaise.

DSC_1097DSC_1118DSC_0001DSC_0031DSC_0010DSC_0015

DSC_1108Au retour pour attendre notre train, j’ai testé le Macdo japonais, le même que chez nous mais pas écrit pareil. Pas de surprise sur le gout sauf que le burger ressemble vraiment à celui de la pub et que les frites ont un vrai gout de patates. D’ailleurs en test culinaire, aujourd’hui à été une grande journée : j’ai testé une coupe remplie de glace pillée et arrosée de sirop, une sorte de rafraîchissement japonais très proche du granité, excellent surtout quand il fait chaud. Autre test moins concluant : le surimi fromage, nous l’avons commencé à deux, nous ne le finirons surement pas. Par contre leurs gâteaux apéro multi-saveurs [oignons, patates, rôti, poivrons…] passent plutôt bien. Le saké est bon mais à boire frais.

DSC_0038Retour à Kyoto vers 15H30, j’ai décidé de me rendre au Musée International du Manga. Une visite rien que pour moi. Le musée se situe dans une vieille école primaire, ce qui rend le cadre super sympathique. De plus, certaines pièces sont consacrées à l’histoire de l’école.DSC_0042 Du coté manga, on est plus que servi. Des murs et des murs de manga : un étage pour les garçons, un autre pour les filles et un autre plus adulte. DSC_0044Tous ces mangas datant des année 45 à nos jours sont libres de lecture, alors nous avons croisé pleins de Japonais, vieux et moins vieux, assis à droite et à gauche en train de lire telle ou telle série. Je me suis moi-même prêté au jeu. A coté de ces albums, nous pouvons découvrir l’histoire du manga, le fonctionnement de son industrie et de sa place dans le monde, très instructif. D’ailleurs pour conclure, je me suis fait croquer avec une amie sous forme de manga par l’un des dessinateurs présents au musée. Un truc pour touristes mais très sympa.

DSC_0051Avant de rentrer, je suis passé par le quartier des plaisirs nocturnes [soirée avec Geisha, picole etc..]. En fait, il s’agit d’une petite rue assez sympathique mais sans plus. Puis je me suis DSC_0053dirigé vers Gion et j’ai pu découvrir un peu la magnifique ville de Kyoto. Des sanctuaires perdus dans les rues commerçantes couvertes, la rivière illuminée, le quartier de Gion qui garde une allure de l’ère Edo pour finir au Gion corner et assister à une représentation des arts japonais. Un peu cher mais très représentatif DSC_0060de l’art de scène traditionnel. Pendant une heure, des artistes présentent une cérémonie du thé, des danses de geishas, spectacles de marionnettes, de théâtre. Un panorama intéressant du Japon et instructif.

DSC_0055DSC_0075

DSC_0069DSC_0083

Après ce petit début de soirée, la fatigue m’a gagné, un rapide tour au supermarché ouvert 24/24, 7/7 [oui vous avez bien lu.] avant de préparer mon repas et filer sur mon futon.

Publicités

2 commentaires

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s