Mes bandes dessinées #12 : Ranma 1/2

Ranma_logoS’il y a bien une série que j’ai adorée et dont je parle très peu, c’est bien Ranma 1/2. Une série qui fait partie de mes premiers émois mangaphiles à l’époque révolue mais si géniale de Player One [si vous ne connaissez pas ce magazine, c’est que je suis plus vieux que vous]. Je me souviens avoir lu un test d’un jeu japonais consacré à la série Ranma 1/2 dans ce défunt magazine. A l’époque, je ne connaissais absolument rien de cette série car elle n’était pas diffusée au club Do [lieu biblique de la japanime dans le début des années 90] mais le synopsis et la planche publiée m’avaient tellement plu que j’étais devenu fan. Autant dire que lorsque j’ai vu la série débouler sur TF1 ce fut un grand évènement, et lorsque Glénat lança la traduction du manga en 1993, je fus au comble de la joie et de la félicité.

Ranma12

Cette série c’est tout mon lycée, j’avais l’ensemble de la série sur VHS [pour les Djeunes l’ancêtre du DVD en plus gros et en plus rectangulaire]. Jeux vidéoChose que je n’ai pu obtenir qu’au prix de savants calculs et de programmations d’enregistrement vu que la série passait le mercredi matin et que j’avais cours. J’ai conservé longtemps cette série après de multiples visionnages. J’avais même acquis les deux premiers jeux vidéo sur Super Nintendo avec une nette préférence pour le deuxième opus traduit en Français, le premier était acquis en import bien longtemps avant. Des jeux sympas mais loin des références de l’époque qu’étaient Super Street Fighter 2 ou Dragonball Z Butoden 2. Bref j’en ai mangé du Ranma jour et nuit.

ranma-1Ce shonen de Rumiko Takashi raconte l’histoire de Ranma, un jeune garçon qui, lors d’un entrainement en Chine, est tombé dans une source maléfique. Résultat, il se transforme en fille au contact de l’eau froide et redevient normal au contact de l’eau chaude. Mais ce n’est pas tout, son père Genma l’a promis en mariage à la fille de son meilleur ami chez qui ils vont vivre. Avec une utilisation délirante de la mythologie Japonaise, une confrontation entre traditions et vie moderne, des situations cocasses ou improbables, des prétendantes de Ranma prêtes à tout pour avoir ses faveurs, les doux dingues qui veulent se venger de lui ou encore qui sont amoureux d’Akané Tendo sa promise, ou encore les transformations des autres personnages qui ont subi le même sort que Ranma [Genma en Panda, Ryoga en Cochon…] on ne s’ennuie pas en lisant le manga. Fortement ancrées dans le quotidien  japonais, les histoires sont plus délirantes les unes que les autres, avec des personnages secondaires tous cinglés.

bscap0002at6

Je confesse que j’ai largement préféré l’anime au manga. Alors que j’ai du voir environ 80% de la série animée, je n’ai suivi que quelques volumes de la BD. J’ai Ranma064laissé tomber pour lire d’autres manga[Dragonball, Yuyu Hakusho, Kenshin, Captain tsubasa…] puis en fonction de mes revenus j’ai du faire des choix [Programme de BTS 1ere année, Chapitre 1].   Mais, il y a quelques années, j’ai voulu relire Le manga. Ayant arrêté de l’acheter à partir du volume 11, j’ai vite été frustré. J’ai donc enchainé les 38 volumes et je n’ai pas été déçu. Le manga est marrant et assez fun avec son petit coté baston délirant. Les personnages principaux sont assez bien développés, ce qui fait que personne n’est mis de coté. On évolue avec une dizaine de personnages récurrents, ce qui rend le tout assez dense et savoureux, surtout dû au quiproquo amoureux et aux transformations des personnages qui jalonnent l’histoire.

Ranma 1/2 est un manga fun, à découvrir, et qui restera pour moi une bande dessinée chargée de souvenirs et de plaisirs.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s