Mon cours de Japonais

Depuis début octobre, le mardi soir c’est Japonais, enfin cours de langue japonaise [et non sushi et autres soba].  Une des promesses que je m’étais faite cette année. Où je m’étais dit que j’allais apprendre une  langue [et vu mon niveau en anglais, je me disais que je partais de loin] . Mais en Japonais, l’avantage, c’est que je pars de zéro donc c’est jouable. J’ai eu l’occasion de découvrir, d’entendre et d’apprécier cette langue à la lecture des mangas ou au visionnage d’animés en  VO sous-titré voire grâce à la J-pop pour la plus grande joie des oreilles de mes voisins. Mais cette motivation est surtout née  suite à notre voyage au Japon cet été car, au-delà des souvenirs, l’envie de comprendre ce qui était écrit ou dit autour de nous était la plus forte.

LostinJapan-“Il y a des jours au Japon, où nous étions un peu comme ça…”

Après un premier trimestre. J’ai appris les Hiragana et les Katakana qui permettent d’écrire en japonais. Un long apprentissage qui me permet déchiffrer sans trop comprendre mes Shonen Jump directement importés du Japon. Ces trois premiers mois me donnent l’impression d’être un enfant qui découvre les lettres et réussit à lire ses premiers mots. C’est une impression très agréable de pouvoir lire les signes incompréhensibles que j’ai croisés durant trois semaines de voyage et qui sont désormais pour moi des mots, des expressions.

HiraganaKatakana

-“Tout devient plus clair…ils n’ont pas de consonnes!!”

Au cours de Japonais, nous sommes plus nombreux que je me l’imaginais, une petite quinzaine [dans les bons jours] avec des objectifs bien différents. Entre les lycéennes surement fans de mangas et de Shojo, les gens qui préparent leur séjour au Japon [pour les petites Japonaises pour les garçons?], ceux qui, comme moi, en reviennent et veulent prolonger leur voyage ou tout simplement des fans de la culture Japonaise. De toute manière, on est pas trop là pour causer. J’arrive toujours juste à l’heure et tout le monde repart direct à la fin du cours. Donc pour lier connaissance c’est un peu difficile mais à force les barrières vont progressivement disparaitre.

sentai

En cette fin d’année, je suis très content de cette expérience que je vais surement prolonger un deuxième trimestre. La motivation est toujours forte et je trouve passionnant et très intéressant d’apprendre et de comprendre cette langue. Un chalenge à relever, certes pas évident, mais motivant.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s