Toulouse, Midi-Pyrénées – Mes premiers pas à Toulouse

DSC_0067[1]A moi, la ville rose, Nougaro, la place du capitole, le foie gras!!! Je suis donc arrivé à Toulouse pour passer mon diplôme de taekwondo. Une semaine d’enfer à valider des modules, taper dans des cibles et faire des progressions de ouf pour l’avenir de mes élèves [mode IUFM On]. DSC_0084[1]Pour arriver dans cette ville du sud ouest j’ai du passer 8h dans un train, Toulouse étant juste à l’opposé de Reims [j’en ai profité pour exterminer mes dernières copies d’ailleurs]. Mon stage ne commençant que le lundi, je pouvais me permettre de combler ma fin de journée du dimanche pour découvrir la ville.

DSC_0083[1]Après avoir trouvé mon charmant petit hôtel [que je recommande car accueil sympa, petit déj de fou furieux, hyper bien placé et très tranquille], j’ai décidé de profiter de la ville…Enfin vite fait, il pleuvait, il faisait froid et pas un chat dans les rues, le vrai sud quoi. Après avoir traversé les rues et trouvé le capitole, j’ai fait mon touriste à photo et je me suis jeté dans un ciné car j’en avais marre de prendre la pluie. J’en ai profité pour voir Battleship, the film WTF avec des gros bateaux, des extraterrestres et des trucs tous simplement pas possibles. Après ce regain de série B fort rafraichissant, j’ai terminé ma soirée dans le Quick du coin pour remplir mon ventre de junkfood bien méritée.DSC_0078[1]

DSC_0087[1]La nuit fut glaciale, dormir avec un sweat ca ne m’arrive pas souvent. Mais à Toulouse, c’était le seul moyen d’avoir chaud. Cette nuit fut vite oubliée avec le petit déj royal qui m’attendait, j’en profitai avant de retourner à mon sordide quotidien d’apprenant rythmé par taekwondo, cantoche et dodo.

Dans la catégorie “découvrons Toulouse” : Le nom des rues sont un détail amusant de mes aventures toulousaines. En effet, celle-ci ont doublées en occitan une langue proche de l’espagnol. On la retrouve partout, ce qui donne un petit air hispanique au métro local à l’annonce des stations [et en même temps un air de vacances] et cela donne beaucoup de charme.

Autre surprise toulousaine, en prenant le bus, j’ai découvert quelque chose d’impensable pour le bon champenois d’adoption que je suis : LA POLITESSE. Oui car à Toulouse quand les gens quittent le bus, ils disent : “Au revoir et merci”. Alors quand je suis descendu au CREPS [et surtout que j’étais seul dans le bus], j’ai pensé à dire ce que je n’avais jamais dit en 14 ans à Reims : “Merci et au revoir.”

Ainsi se terminait ma découverte de Toulouse car pendant une semaine, j’étais au CREPS enfermé pour parler, entendre, vivre, manger, dormir et passer des exams taekwondo.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :