Mon manque d’adversité à Street Figther

Si vous ne lisez pas ce blog, vous ne savez pas que je suis un [très] gros fan de Street Fighter, le jeu de baston ultime, en déplaise aux fans de Tekken. C’est le jeu pour lequel j’ai désiré et acheté des consoles en particulier ma Super Nintendo et ma Xbox car je me devais de massacrer ma manette afin d’envoyer de l’Hadoken.

hadoken

Comme beaucoup tout à commencer dans des salles d’arcades enfin là d’où je viens dans LA salle d’arcade. En y repensant, ce n’est pas tout à fait vrai, j’ai découvert ce jeu dans Player One. Je me souviens de cet article de deux pages présentant, des personnages haut en couleurs avec des graphismes à faire tomber et surtout un concept que je découvrais: un duel l’un contre l’autre à coups de patates et de tatanes dans la gueule. j’ai adhéré de suite à ce concept d’où une fuite de mes maigres capitaux lors de mes 14 ans.

Super nintendo

Puis le jeu a débarqué sur le Super Nintendo dans un package spécial : Console + Street Fighter 2 au prix prohibitif de 1490 Francs!!! J’ai attendu Noel, j’ai fait chier mes parents, j’ai taper du pied, j’ai été gentil avec ma mère. Bref, je me suis prostitué pour l’avoir mais je l’ai eu. Conséquence directe, j’ai joué, beaucoup, trop, des nuits entières. J’ai vu toutes les fins, j’ai fini en mode méga hard sans continu, je maitrisais le code pour jouer avec les deux même personnages [tout çà pour faire des Ryu vs Ryu avec mon cousin]. J’ai usé ce jeu jusqu’a sa moelle. Le deuxième opus auquel j’ai joué, c’est Street Fighter Alpha 3. Là j’ai eu un adversaire, un seul : NICO. Tous les autres se faisaient balayé soit par lui soit par moi. Donc au final, il y a que nous pour jouer. Mais mon adversaire a toujours eu l’avantage avec ce petit E%&^*** de Ken. Jusqu’a l’humiliation complète de 100 défaites à zéro une nuit du mois d’aout….

ken-vs-ryu

Mais malgré l’humiliation, je ne pouvais pas oublier que ce jeu était bon. Quand Capcom lança Street Fighter 4, la bave aux lèvres je me suis tâté pour l’acheter, XBox comprise. Alors que je ne jouais plus du tout à la console depuis sept ans sauf de manière sporadique [Grandia dans mon cœur pour toujours], j’ai craqué. J’ai redécouvert les joies du Hado et du live. J’ai même pu prendre ma revanche sur mon adversaire ultime [MUAHAAHAHAHAH]. Je n’avais aucun autre adversaire puis mon double est apparu, telle une nouvelle nemesis, relançant d’autres duels. Mais j’avais soif de nouveaux combats et comme Ryu, j’ai voulu affronter d’autres adversaires sur Reims. Je me suis vite aperçu que des joueurs de Street Fighter étaient bien peu nombreux dans la région [peut etre KoreCR] voire inexistant.

Ryu fight

D’où l’idée d’une soirée autour de la manette et de Street mais personne… Je me suis retrouvé avec Guillaume, un pote [non joueur mais qui s’en est pas mal sorti] et moi… Enfin, c’était sans trop de surprise, j’avoue que j’étais plutôt curieux de savoir si certains allaient tenter le défi. Alors si un jour, vous vous réveillez avec une envie de fight à coups de virgule gauche ou droite + X, faites moi signe.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :