Ma journée sans élèves, à une dizaine près

Un mois de juin dans un lycée c’est un peu la mort. Le lycée se vide, les examens nous font courir partout et souvent hors du lycée, les réunions se multiplient à droite et à gauche, que ce soit dans la région ou au lycée, les surveillances d’examens nous occupent à coup de demi-journées… bref, ça sent la fin d’année sans l’être vraiment.

DSC_0278

Pour ma part, je trouve que c’est toujours la galère. Je dois finir au plus vite mon programme fin Mai car au mois de Juin, je ne vois mes élèves que partiellement entre deux cours, deux conseils de classe ou deux oraux à faire passer [Rayez les mentions inutiles]. D’ailleurs depuis début juin, j’ai corrigé le BTS, fait passer des oraux de Terminales, assisté à des conseils de classe, ou surveillé des examens. Cette semaine est la dernière, enfin la dernière semaine officielle avec des cours pour les 1eres et secondes dedans. Les terminales étant libérés mais nous nous devons de rester à leur disposition pour réviser [au cas où un élève de Term se lève un matin avec la ferme intention de se rendre au lycée alors qu’il n’est PAS OBLIGE]. C’est pour cela que ce matin, c’est devant une salle vide que je me suis assis pour attendre deux heures, des fois qu’un élève arrive. On ne sait jamais.

Sanseleve1

Pour mes autres sections, c’est plus compliqué. Lundi, par exemple, j’avais cours avec mes premières mais je devais emmener dans le même temps un groupe de seconde en visite d’entreprise [Je sais, trop fort]. Résultat, je n’avais qu’une dizaine de premières présents et la moitié de mon groupe de secondes pour faire la visite. Les absents étant en vacances anticipées vu que l’on a libéré les terminales, ils ont compris que tous les élèves du lycée étaient libérés [On nomme cela la mauvaise foi lycéenne].

Sablier

Ma journée s’est déroulée à égrainer les heures dans l’espoir de voir ou d’apercevoir un élève. C’est seulement vers 15H en récupérant mon groupe de secondes que j’ai eu un début de classe : 10 élèves sur 25. Je peux dire que limite, j’étais champion. Evidement les élèves me suppliaient de les libérer plus tôt. Mais étant là depuis le début de la journée, j’ai préféré les garder pour m’occuper. Ils ont fait des lettres de motivations pour le passage en première [un travail très instructif]. Suite à cette heure de cours, mon emploi du temps s’est accéléré. J’ai enchainé avec mon conseil de classe de fin d’année, lent et morne vu que personne n’avait rien à dire sur aucun élève [en même temps, ils sont bons.].

Ce fut une longue journée sans élève ou presque.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s