Ma Japan Expo 2012

Ce weekend-end, c’était l’édition 2012 de la Japan Expo, la treizième depuis son existence et la cinquième pour moi [Cyril, tu avais raison]. Dans ce cinquième impact de nos aventures à la Japan Expo, nous perdons aussi l’un de nos compagnons de choc pour cause de paternité. Mais notre noyau dur [Cyril et moi] étions rejoints par deux noobs [mon double négatif et sa belle] et le retour de mon amie qui comme elle l’a souligné : “elle est venue pour me faire plaisir”. Je passe le fait que c’est elle qui m’a proposé…[je dis çà, je dis rien]. C’est donc tel un groupe de Bioman que nous allions passer une grosse journée au pays du cosplay et du manga.

100112

Mais avant de me rendre à Villepinte, je suis allé voir notre copine expat de Reims : la bien nommée Emilie [vu que l’on promettait depuis des siècles de venir] la veille de ma journée à la Japan. Une soirée dont je me souviendrais. La première raison c’est que j’avais perdu mon réseau téléphonique du à la panne géante d’Orange. Résultat plus de GPS et aucun moyen de retrouver ma destination. j’étais perdu à Colombes et pas moyen de joindre quelqu’un. Une chance que la populace locale a été des plus aimable et m’a bien guidé [une dédicace à l’épicier qui a su guider mes pas]. La deuxième raison, c’est la soirée où le champagne a coulé à flot [je passe sur le ratafia de seconde zone champenois qui est moins bon que celui de Bourgogne]. D’ailleurs, l’alcool a un peu trop couler à flot. J’étais un peu pompette et histoire de m’achever le chéri de mon hôte m’a explosé le bide à coup de Jambalaya succulent et fort épicé [très épicé]. Outre une soirée entre photos incohérentes, enfouissement sans fin dans le canapé, quelques discutions de footballistique avec Vincent et des chats, la soirée fut bonne. Mais la nuit fut courte pour pas mal de monde, le lendemain matin, il y avait de la tête de déterrées et la journée à la Japan Expo allait être difficile.

onepiceAprès avoir quitter Colombes et ses bouteilles de Champagne, direction la Japan Expo. L’avantage de ne pas arriver à l’ouverture, c’est qu’une fois garer, rien ne m’arrête pour aller dans le parc expo. Nous croisons évidemment des gens improbables : un vieux Japonais écolière japonaise, des tortues Ninjas à têtes carrées, des mecs en armures, des Luffy D. monkey et des Pikachu.

Je rejoins directement Cyril puis Guillaume [mon double négatif] et Camille, sa chère et tendre. Notre groupe étant entièrement réuni, nous pouvions passer à la découverte de cette Onepiece13eme édition. Evidemment pour les petit nouveaux c’était les yeux plein d’étoiles qu’ils découvraient cosplays boutiques et autres intérêts Japonisants. Pour ma part, j’avançais en terre connue donc beaucoup moins de surprise mais de joyeuses rencontres et aussi quelques déceptions.

Le truc le plus cool c’est que j’ai croisé toutes les personnes que je connaissais durant la convention. Mon petit Mû qui jouait les commerciaux pour les Lutèces destroyeuses. Une équipe féminine de Roller Derby où exerce sa chère et tendre. D’ailleurs si vous aimer le roller et jouer des coudes [littéralement] renseignez vous, elles recrutent. Puis j’ai croisé toute une équipée de mes ex-élèves de 1ere devenus grands et jeunes diplômés de bac+2. Donc ça c’était bien cool.

KakashiJ’ai aussi trouvé la Japan bien mieux répartie sur l’espace du parc des expos que les autres années, la partie tourisme et dédiée au Japon bien plus sympa. Par contre, la présence du jeu vidéo me semblait moins important que les autres années. J’ai trouvé le coté Gamecon et jeu vidéo fort réduit. La non présence de Sega et l’importance grandissante du salon du jeux vidéo de Paris doit détourner les éditeurs de l’évènement qu’est la Japan expo et c’est bien dommage.

PowerrangerSinon j’ai globalement passé une bonne Japan. Evidemment notre petit groupe bien sympathique y à jouer. Une bonne Japan, c’est une bande potes. Nous avons donc déambulé à travers la Japan. Cyril a la recherche de gratuit a été fort peu récompensé. Il faut dire que les distributions étaient en bien moindre importance cette année [pas de coca Zéro, pas de bonbons mais des stands payants par contre].  Le concert d’animé était cool, les défilés de cosplays bien sympa, celui de la finale européenne comme à son habitude avec des déguisements sortis de je ne sais quel manga ou jeu de rôles. D’ailleurs les cosplayeurs étaient sympas [bien que je n’ai pas trouvé de tendance forte cette année, c’était très diversifié]. Par contre cette année, je n’ai pas eu la fièvre acheteuse [dû surement à un voyage au Japon], j’ai laissé cette partie à nos petits nouveaux qui ont fait des réserves de One piece. Je me suis concentré sur la partie BD et j’ai relancé mes stocks bien qu’au final je n’ai pas acheté tout ce que je voulais [j’ai zappé mon volume 23 de Saint Seiya Lost Canvas, Hérésie].

Bref une Japan expo bien sympathique comme chaque année où il ne faut pas avoir peur de la foule et apprécier l’âme bonne enfant de la convention. Nous sommes parti avec l’envie de revenir l’année prochaine car Camille et Guillaume ont la grosse motive pour se déguiser. Ma sixième Japan sera-t-elle sous le signe du cosplay.

Les photos sont fournis par l’amicale de Chatillon17C&G

Publicités

2 commentaires

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s