Mes cent films à voir absolument – Part.8

Je reviens sur une vieille série d’articles que j’avais commencée il y a bien longtemps. Pour rappel, j’avais entrepris de voir les cent films qu’il faut avoir vu. Mon dernier article, la partie 7, doit bien dater de l’an dernier. J’avoue que j’ai eu plus de mal à trouver les films manquants de ma liste et que certains m’interpellent toujours à faire partie de cette liste. Il faut dire que j’ai un mal fou à regarder certains films. Mais place à ma nouvelle fournée de cinéphile, bilan de mes 7 derniers films à avoir vu absolument.

prisoniereLa prisonnière du désert : Un bon gros John Wayne, une sorte de retour à la dernière séance le lundi soir sur FR3. John Wayne y joue un cowboy aigri pour qui les indiens sont d’infâmes méchants qu’il faut zigouiller fissa. D’ailleurs, il joue à contre emploi, ce n’est pas cowboy au grand cœur que l’on voit d’habitude mais plutôt un homme avide de revanche et de sang. Et justement le traitement du personnage vaut le détour et l’intrigue est un peu plus poussée que d’habitude.

 

affiche_Rio_Bravo_1959_1Rio Bravo : Restons dans le bon western des familles. On retrouve notre bon vieux John Wayne mais là en cowboy qui a la classe, et couillu avec ça. Notre brave héros a tous les despérados du coin à dos car il a emprisonné pour meurtre le frère d’un richissime éleveur un peu gangster. Bref tout le monde veut le descendre mais avec quelques fidèles alliés et une gâchette efficace, les méchants vont en chier sévère. Un film sous pression avec de l’amour dedans et des pistolets bien chargés.

 

affiche_Magicien_d_OzLe magicien d’oz : Passons totalement à un autre style avec le conte pour enfant sous coke. Juste pour rappel : la petite Dorothée se fait embarquer par une tornade au pays d’Oz et va rechercher un magicien à l’aide d’un lion, un homme de fer et un épouvantail pour retourner dans le Kansas [de la bonne, je vous dis]. Bref la petite Dorothée a pris beaucoup de drogues et la drogue c’est mal. Un film chantant comme sait si bien le faire le cinéma américain des années 40, un peu longuet par moment et au fond pas aussi extraordinaire que ça car je me suis parfois ennuyé. Un film à regarder dans un état second.

 

Casablanca : Un film dit culte avec Bogard en résistant durant la seconde guerre mondiale. Je vous le mets dans le mille l’action se passe à Casablanca en tant qu’ancienne colonie française. De l’amour, du suspense, de vilains allemands, des Français bien sympathiques, bref une toile de fond historique pour te balancer une petite histoire d’amour et la classe de Bogard en fond. Un film sympathique.

 

 

affiche-Le-Laureat-The-Graduate-1967-2Le lauréat : Un fils de bonne famille revient chez ses parents, et au détour d’une soirée il se fait draguer par une amie de sa mère et se l’envoie. Bref les cougars version 1970. Le film part un peu en couille quand notre héros tombe raide dingue de la fille [Je me taperais bien la fille et la mère : fantasme me voila]. C’est un bon film qui je pense devait être tendu pour l’époque [oh là là une femme mure se tape un jeune homme] qui maintenant ne choque plus personne car c’est presque devenu commun [entre les émissions et la série Cougars Town, la cougar c’est top fashion]. Un film pour ceux qui fantasment sur la mère de leurs potes.

west-side-story-a16West Side Story : Pour faire simple c’est Roméo et Juliette version USA des années 50, on remplace les familles ennemies par des gangs, d’un coté des portoricains et de l’autre des blousons noirs. On y rajoute du chant et on fait danser tout le monde et c’est parti pour un des plus gros succès américains. Comment dire, c’est surprenant comme film, voir des gens se battre en dansant, c’est très surprenant. J’ai quelque peu accroché le cadre étant différent mais globalement la toile de fond, c’est à dire la pièce de Shakespeare, est respectée. Un film pour ceux qui aiment les bastons en tutu.

 

chasseurLa nuit du chasseur : Mon petit préféré de cette série. On suit un pasteur qui a pour passion les veuves, leur argent et repend facilement les dernières volontés, en clair un psychopathe avec tatoué sur chaque mains les mots : paix et haine. Alors quand notre bon pasteur entend parler de 10000 dollars [nous sommes en pleine crise de 29] entre les mains d’une veuve, il accourt. Un vrai petit thriller angoissant et inquiétant. Le personnage du pasteur a une bonne tête de salopard que l’on aimerait pas croiser dans une ruelle. Un film à voir car il y a une vieille dame avec un fusil à pompe et ça c’est classe.

 

Encore quelques films cochés sur ma longue liste. Je ne sais pas quand je pourrai vous parler des prochains qui sont plutôt rares ou impossibles à dénicher.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s