Bâle, Suisse – Ma vie noctambule suisse

DSC_0030En arrivant en Suisse, je savais que mon séjour ne serait pas de tout repos. Mon ami est un oiseau de nuit et il me fallait suivre la tendance. De plus avec la Xbox sous le bras, je savais que ce séjour allait commencer avec du Hado et du dragon punch des familles jusqu’à une heure tardive. Ca n’a pas manqué. Ma moyenne suisse doit tourner autour des deux heures du mat minimum et le réveil de mon pote sonne pour 7 ou 8 heures, il n’est pas notre ami [car lui va bosser et moi je pouvais partir retrouver Orphée].

DSC_0586[1]Et puis l’autre raison de ces heures tardives, c’est que nous n’étions pas tout seul. Rejoint par différents amis de mon conjoint de séjour [nous étions à la limite du couple gay], les soirées ont été variées et fort agréable. Le premier soir : soirée avec des pleins de vins portugais et espagnol avec un fond de Street Fighter 4. DSC_0149Le deuxième soir nous étions invité à l’autre bout de Bâle, chez Marcia, pour déguster des pates accompagné de vin [et d’un alcool fort brésilien pas super bon] dans une ambiance bonne enfant et en VO portugaise, anglaise et espagnol avec des sous-titrage français des fois. Malgré nos consignes de retour précoce en France, nous avons échoué pour finir à une heure encore tardive.

DSC_0209Le troisième soir, Nico avait posé des objectifs clairs : croques-monsieurs et rentrer tôt. Après avoir rejoint Nico, nous nous sommes posés devant le Rhin au Cargo bar et nous avons attendu la nuit. Enfin pas juste assis devant le fleuve en poète,  d’autres compagnons se sont joints à nous. Tous ont enchainé les bières, beaucoup, puis les rhum coke, beaucoup alors que je les regardais du coin de l’œil avec mon café latte frais et bien savoureux. Le bar a progressivement attiré les foules et des jeunes et moins jeunes Bâlois [ou Bâlais mais là c’est un peu trop sketch] venu s’assoir au bord du Rhin pour déguster des bières après le travail ou pour commencer le weekend.

DSC_0208Nous sommes resté là puis la faim venant le groupe s’est décidé de bouger. Au passage, nous avons jetés nos belles promesses à la poubelle pour chambouler notre soirée : adieux croques-monsieurs et nuit longue. Mais d’abord, il nous fallait rejoindre Saint Louis via le tram et finir à pied [les Suisses ne communiquent pas avec nous]. Mon coloc avait upgradé son taux d’alcool et il pouvait encore pédaler mais il préférait frauder le tram [Une bonne économie substantielle]. DSC_0594[1]La faim se faisant toujours de plus en plus fort, nous sommes arrêtés au premier resto frontalier [français] afin que je mange un énorme cordon bleu aux spaetzles [une sorte de fusion entre des pates, des patates et de la farine] sous les bonnes recommandations de mon entourage. Nous n’allions pas nous arrêter en si bon chemin, direction le seul bar de Saint louis ouvert. Un digestif pour certains, une Perrier pour moi [vrais reconnaissent vrais]. Nous nous enfonçons de plus en plus dans la nuit. Au final, nous nous sommes retrouvé chez mon hôte pour DSC_0211parler de rien, s’enflammer pour rien, établir des thèses improbables sur les chiens, le taekwondo et rétablir des vérités. C’est ce que j’appelle une fin de soirée.

Progressivement, les uns et les autres tombaient pour dormir. Dur fut le réveil, trop dur pour d’autres. C’est dans ce contexte que j’ai vécu sachant que le lendemain en général, je me lançait dans un footing dans d’improbables directions ce qui fait que j’ai couru en Allemagne, en Suisse et en France et j’ai même couru à l’endroit où se rejoignait les trois frontières sur un pont au dessus du Rhin mais ca c’était avant de me perdre au fin fond d’une zone industrielle.

Ce sont des vacances suisses fort agréables sous le signe des copains, du Hadoken et des bonnes discutions tardives. Avant mon retour à Reims, un détour par la Bourgogne. Go!

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s