Bruges, Belgique – Mon weekend belge se termine

DSC_0082La nuit a été merveilleuse. Le calme, le confort du matelas ont surement beaucoup joué. Je me réveille tout en douceur. Je suis emmitouflée dans la couette. Nous apprêtons à déguster notre dernier gros petit déjeuner de fou. Le temps de faire des allers retour entre les deux chambres pour chercher des brosses et voir mon double nu dans son lit [mais que…. je ne comprend pas toute cette virilité dans cet article], moi même vêtu d’un simple jean [oulalala]. Quand nous sommes enfin présentable pour la bonne société, nous nous rendons dans la cuisine où nous sommes accueilli sympathiquement par la maitresse des lieux. Elle nous demande ce que nous avons penser de notre weekend sur Bruges.

DSC_0375En racontant nos mésaventures de la veille, visiblement nous n’avons pas eu de chance mais genre vraiment pas. Nos collègues lillois de chambre d’hôtes  ont eu beaucoup plus de chance sur leur resto et les rencontres [gens sympathiques, tout ça]. D’ailleurs notre hôte semblait gênée pour ses concitoyens si peu aimable. Résultat, nous nous sommes vengés sur le petit déjeuner dans le secret espoir que nos conjoints respectifs allaient nous préparer le même le lendemain [perso, j’ai été très déçu]. Le temps de plier bagages, nous nous sommes dirigés une derrière fois sur Bruges pour faire quelques achats belges en chocolat et clopes. Le temps de trouver un buraliste et de bien choisir notre chocolaterie, nous pouvions profiter de Bruges.

DSC_0378Cette sortie nous a permis de prendre des petites rues de Bruges et d’en redécouvrir tout le charme loin des artères commerciales et touristiques. La place du marché offrait même une brocante où nous avons flâner [Aaaaahhhhh Foxy mon renard empaillé, je te regrette tant], entre vaisselle flamande, vieux jeux vidéos, meubles, nous remarquons quelques étrangetés : une casquette de l’armée allemande de 1940 [avec sa croix gammée.. Bon gout bonjour] DSC_0383ou  la multitude d’animaux morts empaillés qui assure le bon gout chez soi [enfin sauf Foxy qui aurait eu trop la classe chez moi]. J’imagine qu’être taxidermiste dans le coin est source de hauts revenus [les mec qui paient l’ISF en Belgique en gros].

La promenade terminée, nous décidons de reprendre la route et de quitter la Belgique pour nos vertes prairies  terres agricoles rémoises. Nous partons pour trois heures de routes où je dors, Camille a chaud aux joues mais froid aireaux mains, mon double finit presque Sonic 2. Nous en profitons pour découvrir les joies des aires d’autoroute, de déguster un macdalle Laonnois avant d’arriver enfin chez nous.

Le weekend était fort sympathique sous le signe de l’amitié, du fun et la rigolade où partir a été cool et sans prise de tête. Un weekend qui je l’espère, nous n’oublierons pas.

Publicités

Un commentaire sur “Bruges, Belgique – Mon weekend belge se termine

Ajouter un commentaire

  1. bonne description de votre sejour, je ne suis pas surprise du manque d’amabilite d’une partie des citoyens belges , vous n’etiez pas du bon cote de la belgique , mais du cote touristique on n’a pas le choix , meme bruxelles est coupé en deux …. mais je remarque que vous vous etes amusés comme des enfants , comme tu le dis weekend sans prise de tete , experience a renouveler .

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :