Ma journée d’intégration

Quand j’étais étudiant, à l’époque des télés cathodiques, j’ai connu ce qu’on appelait : le bizutage. Une journée où les deuxièmes années faisaient peur aux premières années dans une ambiance plutôt bon enfant [personnellement j’ai bu un infâme potage qui m’a fait uriner bleu durant trois jours]. Mais les abus de certaines corpos, la peur des frêles terminales peu habitués à ce que l’on ne les ménage pas, fait que la loi est intervenue [Dans le style : Vous allez arrêter vos conneries, oui!!]. L’Etat a interdit toutes formes de bizutage. Aujourd’hui, ce ne sont plus les élèves qui organisent leurs journées d’intégrations mais nous, les profs, pour que tout se passe pour le mieux [Puis aussi pour qu’il se passe quelque chose].

Bizut

Cette année, faute de festival des marionnettes, c’est une journée sportive et c’est moi le prof qui encadre [avec tous mes collègues]. Cette fois-ci, je passe de l’autre côté [encore une fois]. Je me dois d’être responsable [enfin j’essaie dans la mesure du possible] pour éviter que nos chers étudiants fassent n’importe quoi. Cette nouvelle conception n’est pas déplaisante. Accompagner mes classes étudiantes en étant l’un des professeurs permet de découvrir les élèves sous un nouvel angle, surtout que mon objectif est de les aider à s’intégrer. 

Mais faire une journée d’intégration dans les Ardennes, c’est prendre des risques, de gros risques d’ordre météorologique. La journée a commencé [et fini] sous la pluie, enfin la grisaille, le froid et la pluie [les mauvaises langues diront les Ardennes], bref les Ardennes. Pour ne rien arranger, nous nous sommes dirigés vers le lac des vieilles forges. Sorte de centre balnéaire ardennais pour Hollandais situé en pleine forêt, près d’un lac [niveau +9000 d’humidité] autant dire que parier sur les actions Kleenex semblait être une méthode facile pour s’enrichir.

tempete

De toute manière, la journée était organisée de façon à ce que nos petits jeunes s’amusent à faire du sport, échangent, parlent, discutent, se choisissent un parrain ou une marraine. En clair que l’effet de groupe naisse de cette journée. Sur les activités proposées, celles en intérieur ont été privilégiées faute de mieux [quelques courageux sont allés faire du VTT et du canoë]. Entre le foot, le bad, le tennis de table, j’avais mis en place une initiation au Taekwondo [j’exploite mon expérience]. Oui, oui, histoire de frapper en toute légitimité mes élèves.

Enfin, c’est surtout une manière d’avoir un autre échange avec mes étudiants. Un échange qui diffère du prof/élève classique. Eux, devant moi et moi derrière le bureau ou errant dans la classe. Il est toujours intéressant d’avoir un autre rapport avec les élèves qui sort du contexte scolaire. Surtout qu’ici, il y a un apprentissage purement sportif où on transpire ensemble [je relis mes deux dernières phrases et je pense à toutes les interprétations malsaines auxquelles vous avez pensé, vous êtes dégueulasses].]. Une sorte de nouveau rapport entre moi et les élèves pouvait s’établir [cessez d’y penser tout de suite]. Surtout quand je leur demande de se mettre au garde à vous et de me saluer ou de faire des pompes car ils n’ont pas n’écouté les consignés [VENGEANCE!!]. Le plus gênant pour moi, le prof, est surtout le moment ou j’ai demandé à mes élèves de sautiller sur place avec 80% de filles… et quand celles-ci n’ont pas prévu le soutif spécial sport. il est très bizarre de voir une huitaine de filles se tenir les seins…TRES bizarre.

bruceleeprof

Toutes ces situations ont quand même l’effet de nous faire rire ensemble et de faire passer un bon moment. Le but n’étant de pas devenir leur pote pour la vie mais plutôt d’avoir un visage humain face à des jeunes adultes [nous ne sommes pas des monstres, aimez nous], de développer des échanges plus cordiaux. Parfois ça marche très bien parfois non car l’élève dépasse les limites ou ne désire pas considérer le prof comme autre chose qu’un prof délivrant du savoir.

Quel que que soit le résultat, ce fut une bonne journée qui permet de connaitre les étudiants et d’avoir l’air cool [enfin essayer d’être un vieux cool].

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s