Mes cours d’espagnol

-“Hola! Como esta?”

-“Muy bien y tu?”

-“Bien”

C’était à peu près tout ce que j’avais retenu de mes cinq ans d’espagnol au collège et au lycée. Un peu de vocabulaire, quelques conjugaisons de verbe au présent et c’est tout. Comment en suis je arrivé là?? Bonne question. Il faut dire qu’après mon bac l’utilité de la langue de Cervantès était quasi nulle. Je m’enfonçais dans les études de gestion financière et mes rêves de voyages étaient plutôt concentrés sur la zone Asie du monde [je vous l’avoue, ils le sont toujours, je reviendrais au Japon puis j’irais bien en Corée du sud aussi].

espagnoltheend

Mais depuis que j’ai des connexions avec la péninsule ibérique, je suis allé deux fois en Espagne, chose que je n’avais pas du tout prévu. Je me suis donc repris de plein fouet ce que j’avais abandonné, il y a quelques années [un peu comme un counter hit à SF4]. Je pourrais me vanter de saisir quelques mots, d’attraper quelques phrases au vol, de lire sans trop de difficultés ce que je vois mais la plupart du temps j’ai l’impression d’être dans le film “Lost in translation” version hispanique.

lostintranslation

Pour remédier à ce problème, j’ai décidé de reprendre l’espagnol. Plus exactement, je me suis fait menacer laissé convaincre de reprendre ma seconde langue vivante par ma sœur. Le grand problème est que j’ai une peur panique de m’exprimer dans une autre langue. Je n’y arrive pas, je bloque. Quand j’essaie, je m’embrouille avec mon vocabulaire anglais plus étoffé qui me permet de remplacer les mots espagnols ou japonais [oui, j’ai pris un an de cours de Japonais] me manquant ou tout simplement par reflexe [et facilité].

Miloscorpio

Je garde toujours la volonté de vouloir/réussir à m’exprimer correctement dans une langue étrangère. Il faut l’avouer c’est plutôt un confort quand on voyage à l’étranger [certes j’ai toujours une personne sous la mais avec une fonction multi-langages, très pratique]. Alors, je me suis lancé pour reprendre l’espagnol. Après quelques renseignements et mon premier cours, je suis sorti relativement fier car j’ai compris l’ensemble du cours [chose assez rare dans mes souvenirs de terminale]. En même temps, c’était la redif de mes cours de quatrième, ma meilleure année en espagnol [en même temps, la première]. Il ne me reste plus qu’à persévérer et devenir bilingue [j’en vois qui se moque…]

C’est parti pour un an d’espagnol, je vous reparlerai du résultat. Quand je pense que j’avais sabré le Champomy à la fin de la terminale…

Je renonce progressivement à toutes mes convictions.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :