Mon film live tiré d’un manga

A la fin des années 90, j’ai commençais à lire un manga de samouraï. A l’époque, je voulais lire un truc avec des sabres, j’avais le choix entre l’habitant de l’infini et Kenshin le Vagabond. J’ai choisi le second et j’avais raison. Au delà d’un dessin qui ne cesse de s’améliorer au fil des tomes, Watsuki nous livre une histoire fantastique avec des personnages et ennemis hauts en couleur mais surtout des évènements marquants et surprenants pour un shonen.

rurouni-kenshin-artwork

Le principal thème reste celui d’un homme confronté à son passé d’assassin et à sa promesse de ne plus tuer. On y parle beaucoup de rédemption car Kenshin est confronté aux adversaires de son passé qui ne voient en lui que l’assassin du passé avec lequel ils ont des comptes à régler.

J’ai adoré ce manga, il est tout en haut de ma liste de meilleures séries shonen de tous les temps. Surtout grâce aux OAV qui content le passé de Kenshin et qui sont magnifiques : dessins, dialogues, actions, musiques, animation, sentiments, tout est parfait. A tel point que dans ma chambre trônait un poster de ces OAV pendant de très longues années.

rurouni

La dernière nouveauté concernant la série est la sortie d’un film live, c’est à dire avec de vrais acteurs : Rurouni Kenshin. Les japonais ont cette petite passion de sortir leurs grands succès avec des vrais acteurs : GTO a eu sa série, Ranma 1/2 [oui, oui avec des vrais acteurs], Sailormoon [une sorte de Bioman],  Pheonix Wright [oui vous avez bien lu]. En général, ces productions essayent d’être proches du manga reproduisant le style vestimentaire des héros leur donnant un côté très kitch contrairement aux productions américaines qui essayent de s’adapter au monde réel [Dragonball evolution = vomi].

Kenshin a eu la chance [ou la malchance] d’être lui aussi adapté en film live. L’avantage, l’histoire se déroulant dans un contexte historique, les personnages n’ont ni des tenues extravagantes ni des coupes de cheveux de ouf. Le film pourrait ressembler à n’importe quel film de sabre japonais.

rurouni-kenshin-film2

Le film reprend plusieurs arcs de la série papier pour n’en faire qu’un. Le tout premier avec le faux Battosai qui sert de cadre de départ, Jinné le chapeau noir et Kanryu. Jinné se faisant passer pour Battosai est introduit comme le grand méchant à la solde Kanryu. Par contre oubliez Aoshi qui n’apparait pas dans le film. Pour le contexte, on découvre Battosai/Kenshin à la fin de la guerre pour la restauration Meiji abandonnant le sabre puis on le retrouve dix ans plus tard comme un simple vagabond qui fait la rencontre de Kaoru.

Le film est bon à mes yeux de fan. Fidèle à la série en introduisant les compagnons de Kenshin de manière intelligente. On notera que l’esprit et le style vestimentaire et esthétique de chaque personnage sont respectés. Le seul compagnon qui aurait pu être mieux servi est Sanosuké, on ne connait pas vraiment ses motivations qui auraient eu le mérite d’être développées. Par contre Saito a la classe absolue et reste fidèle au manga, juste excellent.

Saito

Ce film est joli, pas kitch pour un sou, et l’histoire se tient.  Celle-ci a été pensée convenablement pour se tenir dans les 2h15 qui lui sont attribuées. Les situations s’enchainent et on retrouve les différents lieux, évènements, personnages, attitudes de la série avec beaucoup de plaisir. Même les combats se tiennent, les techniques au sabre de Kenshin sont bien réalisées. Pour le néophyte vierge, le film est abordable en éclaircissant certains points mais de manière survolée pour le fan. D’ailleurs, le tout fait penser à un film sabre classique de fiction.

Je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps, vous l’avez bien compris, j’ai pris un pied immense à regarder ce film. Du pur plaisir. Rurouni Kenshin est de la bonne came.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s