Ma scolarité à effectif réduit

classe-surchargeQuand on est prof, les élèves vous prennent pour un génie. Genre premier de la classe et fayot de service. Tout simplement parce que pour eux si on est là devant eux c’est que forcement on était genre mais trop trop balèze [Genre avec du level de malade] et  que vous n’avez pas d’amis, ni de vie. C’est parfois vrai mais souvent complètement faux. Surtout dans mon cas, je n’étais pas un cancre mais plutôt l’élève qui ne disait mot et qui priait très fort pour pas qu’on l’interroge. L’élève moyen à qui on répétait tous les trimestres qu’il ne faut pas se décourager.

Au regard de ma propre scolarité, je constate que j’ai beaucoup de chance car vu mon niveau de base, je m’en suis bien sorti. Certes, j’avais un peu la rage à la sortie de mon lycée ce qui m’a beaucoup aidé. Mais j’ai toujours bénéficié de classe à effectifs réduits quel que soit le niveau, ce qui m’a indirectement bien aidé car mes professeurs étaient disponibles. En primaire, ma classe dépassait rarement les 8 élèves [bienvenue au fin fond du trou du cul de la France], au collège entre 20 et 25 élèves surtout en 4ème et 3ème. Ma classe de seconde étant au taquet avec plus de 30 élèves, moi dedans, le résultat fut terrible où je me suis fait littéralement broyé tournant autour des 8 de moyenne. Puis ensuite, nous étions toujours 20 voire moins. C’était un avantage énorme car je n’étais pas noyé dans la masse. Ces classes n’étaient pas le fruit du hasard soit, c’était des classes “spéciales” pour des élèves qui avaient des difficultés comme moi, où on privilégiait l’élève. Un discours d’une autre époque.

Car aujourd’hui, je constate que la politique actuelle de l’éducation est tout autre. L’objectif est de mettre un maximum d’élèves dans une salle de cours avec derrière des discours bien sournois où on dit que c’est pour l’élève. Je me dis qu’il doit être difficile de progresser pour l’élève moyen pas trop fort et qui n’ose pas demander de l’aide. En gros, je ne sais pas si j’aurais eu la même réussite aujourd’hui que lors de mon passage à l’école d’y a 20 ans.

En tant qu’enseignant, je l’ai vu ces classes à 35/36 élèves où on pare au plus urgent, où les plus faibles sont laissés gisant sur leurs chaises au détriment d’autres en difficultés qui se manifestent. D’autres qui profitent de l’effectif pour pourrir la classe, qui  captent toute l’attention du prof sans que l’on remarque ceux qui ont des difficultés. L’institution étant bloquée entre les recommandations d’un rectorat qui cherche l’économie et sa volonté de faire le moins possible parler d’elle. Donc on bourre les classes et on garde tout le monde.

Actuellement ma classe de terminale est aussi à effectif réduit. Plus par la force des choses que par une véritable volonté de changement. Je n’ai que 13 élèves. Que voulez vous ma bonne dame, ça ne vend plus la comptabilité. Je ne vais pas me plaindre, je sais que je peux au moins tous les faire participer même si ce sont pas tous des bêtes. Ils sont dans de bonnes conditions pour progresser. Je peux voir chacun, prendre le temps d’expliquer sans être obligé de faire la police pour éviter le moindre écart. En clair, j’ai de la chance contrairement à certains de mes collègues devant faire aussi bien avec des classes à 35 élèves avec autant de difficultés différentes.

Dans ces cas là, la politique est souvent dommage pour ceux qui ne suivent pas [le “marche ou crève” fonctionne bien à l’école de la république] car moins d’effectif dans une classe, c’est plus de classes et plus de classes, c’est plus de profs et donc plus d’argent. Tout est question de moyens. Je garde toujours l’exemple de cette prof d’espagnol qui m’expliquait que les recommandations nationales l’obligeaient à faire parler chaque élève au moins 2 minutes durant son cours de 55 minutes. L’idée est bonne mais à 35 élèves, je vous laisser imaginer la faisabilité de la chose.

A votre bon cœur messieurs dames

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s