Ma pandémie

Le métier de prof est un métier dangereux plus que l’on ne pourrait le croire. Enfin plus dangereux que ce que j’aurais pu imaginer. Le fait d’être en contact avec des élèves, c’est être exposé indirectement à tous types de maladies. évidemment, je n‘y pense jamais quand je vais bosser mais des fois le destin vous rappelle les risques du métier.

Tout à commencer vendredi avant les vacances de printemps. En effet, ma boite mail avait reçu un nouveau message intitulé : “dépistage infection pulmonaire”. Je pensais que c’était un énième spam envoyé par la fac concernant une quelconque ONG ou informations sur la vie à l’université mais en fait pas du tout, il s’agissait de choses sérieuses, très sérieuses!!!! c’est là que j’ai commencé à flipper.

Pandemie1

En parcourant le mail, je découvre qu’il s’agit d’une convocation pour un rendez vous médical concernant une partie des étudiants et des professeurs. D’après le contenu du mail, il en s’agissait pas d’un simple contrôle mais un rendez vous OBLIGATOIRE. Mot inscrit plusieurs fois en gras qui devait montrer l’importance de l’évènement. Ce courrier expliquait aussi les raisons de cette convocation. Un étudiant aurait attrapé je sais quelle maladie contagieuse qui aurait pu affecter toutes les personnes de son entourage durant la période d’octobre à novembre. Evidemment, je faisais partie du lot.

Plus tard durant les vacances, un autre courrier me précisa de quel mal il s’agissait : la TUBERCULOSE. En clair, me voila convoqué pour savoir si je n’ai pas une maladie infectieuse des poumon du genre grave. L’affaire semble prise au sérieux car c’est le département de la Marne qui semble gérer l’urgence sanitaire. Ce second courrier m’apprenait qu’il ne s’agissait pas d’un rendez vous mais de deux :  un pour répondre à des questions et faire un test et un deuxième pour savoir les résultats du test et savoir si je n’ai rien à craindre. En gros, j’allais perdre deux après midi.

Joie.

Le mardi, je me suis rendu à la réunion d’information. Quelque uns de mes étudiants étaient là et aussi des collègues. Nous étions à peine une vingtaine [sur une quarantaine de convocations]. Apparemment peu de monde avait pris cette histoire de tuberculose au sérieux. Durant la réunion d’information, le médecin chargé du dossier se veut rassurant après avoir décrit les symptômes [Transpiration la nuit, toux, grosse fatigue et éventuellement cracher du sang….] Elle nous affirme que nous avons environ 7% de chances d’éventuellement être contaminé car il s’agit d’une tuberculose “moyenne”.

Dés que la réunion terminée, nous sommes rentrée dans le vif du sujet. Chacun notre tour nous avons eu un entretien avec la médecin responsable et d’une piqure de Tubertest qui n’apparemment aucun effet visible sur moi…. Mais pas de réponse. J’ai donc vécu dans le doute durant deux jours. Le vendredi, c’était les résultats, le jour de la grande révélation….. Youpi. J’ai refait un entretien avec les médecins qui ont mesuré l’impact de la piqure puis m’ont fait une radio des poumons et …. et…. rien… rien du tout pas de réponse enfin si : vous recevrez une réponse par la poste mais ça semble bon, pas de soucis….MUAHAHAH

195204

Je suis suspense….

Vivement le courrier.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s