Ma journée de cours au milieu de jours fériés

Ce vendredi était une journée particulière. Mercredi et Jeudi étaient fériés et seul le vendredi était une journée de travail classique. Faute de pont accordé gracieusement par monsieur le recteur, j’étais coincé entre deux jours de relâche au lycée. je m’attendais à une journée vide d’élèves, entre ceux qui sèchent pour la moindre raison non-valable et ceux qui partent en weekend prolongé.

Weekend1

Sur les huit heures de cours qui composent ma journée, six étaient dédiées aux BTS. Précision importante, mes élèves de BTS étaient à la veille de quitter l’établissement pour cause d’examens et de départs en stage. Leurs conseils de classe étant passés pour mes deux sections, il n’y avait rien qui pouvait les retenir ce fameux vendredi. J’avais anticipé et fini le programme avant ce fameux pont de mai afin de n’avoir rien à me reprocher. Le programme conclu, les conseils de classe validés, les stages à droite et à gauche de l’est de la France ou dans le monde allaient démarrer, autant dire que mes prévisions en terme d’effectifs étaient au plus bas.

La probabilité d’avoir des élèves était très faible, tout le monde au lycée s’accordait à le dire. Je suis arrivé un peu comme une fleur ce vendredi matin avec l’espoir secret de n’avoir aucun élève vu que rien ne les retenait. C’était sans compter sur le sérieux sans faille d’une partie de mes étudiants. Dés le premier cours je me retrouve devant douze étudiants, bien fort dépourvu. Avec un tiers de la classe présent, j’étais bien au-delà de la meilleure de mes estimations. Une question subsidiait : que faire?

Weekend2

J’ai donc improvisé [Ah le talent!!]. Le programme étant conclu et empaqueté, je ne pouvais faire que des révisions avec mes 1ere années. Mais après avoir expliqué des sujets, de la méthodologie, le programme, conseillé une élève sur l’achat de téléphone portable, échangé sur des jeux vidéo avec d’autres, puis m’être renseigné sur les stages de chacun, j’étais court. J’ai dû lancer un message subliminal laissant entendre qu’ils pouvaient s’enfuir et ne pas revenir de 16h à 18h.

Weekend3

Mais c’était sans compter sur la volonté absolue de mes étudiants à rester au lycée. Pourtant mon cours de 10h à 12h fut composé d’un étudiant pour réviser l’examen et mes horaires de 14h à 16h m’ont permis d’avancer avec dans le programme de terminale avec l’effectif réduit mais présent. Par contre de 16h à 18h, mon groupe du matin que je pensais loin du lycée en train de profiter du weekend était toujours présent. Mes espoirs de prendre le train de 16h25 pour rentrer plus tôt chez moi s’était évanoui. L’effectif était réduit de moitié par  rapport au matin mais j’avais regagné une étudiante qui était revenue dans la journée. Me voilà donc aux dernières heures de la journée avec des étudiants avec qui je n’ai plus rien à faire et que rien ne retient… Du coup, ils ont fait un gouter avec un petit bac, j’ai profité du jus de fruit et des cookies et attendu 18h d’être en weekend.

Au final, c’était cool.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s