Mon vélo est de retour

Mon déménagement a engendré quelques nouvelles activités outre les différents travaux qui sont en stand by faute de pouvoir faire moi-même, j’ai repris le vélo. Je me suis éloigné de la gare et donc les cinq petites minutes de marche pour me rendre jusqu’au train sont définitivement terminées. il faut donc que je dompte à nouveau mon destrier d’acier infernal pour aller au travail.

velo1

Enfin surtout que je ne maîtrise pas mon heure de réveil pour le moment. Car quand je prends le vélo, le plus compliqué est de savoir combien de temps je vais mettre entre ma sortie du lit et mon installation dans les confortables sièges du TER. Tout ce parcours est à l’origine de tests qui me permettent  de chronométrer chacune de mes activités post réveil pour savoir combien de temps je vais pouvoir gagner le matin sur mon sommeil.

Tel Taylor, je prépare mon organisation scientifique du travail version “je vais au boulot” [c’était le point je suis prof d’éco]. Je sais donc combien de temps je mets pour me laver, déjeuner, m’habiller, faire un bisou au chat, sortir de mon appart, sortir mon vélo de sa cave, sortir de l’immeuble. Toutes ces taches sont équivalentes à un total de 30 minutes de mon temps, voire moins. Mon organisation est optimisée à son maximum pour ne pas perdre de temps et filer en vélo jusqu’à la gare centrale. Actuellement, je me lève une heure avant le départ du train mais mes derniers trajets me font espérer gagner cinq minutes sur mon réveil [l’expérience!!].

velo2

Par contre, le fait d’être à vélo est plutôt agréable, j’aime me balader aux aurores dans les rues de la ville des sacres. Vide de quasi toute activité, j’aime cette sensation qui me permet de déambuler librement dans les rues . De plus cette activité sportive matinale achève de me réveiller. Le petit inconvénient, c’est quand je sors à 6 heures de mat à la fraiche, sous la pluie ou dans des conditions météorologiques de piètre qualité [ce qui, je vous l’accorde, arrive régulièrement ces temps-ci], j’avoue que je regrette fortement mes cinq petites minutes. Le second inconvénient est mon sac de cours. Chaque soir, je dois optimiser sa contenance pour ne pas finir écraser sous le poids de mon travail.

Aujourd’hui, mes étapes de réveil sont maîtrisées, mon parcours est optimisé, mon sac est allégé, il n’y a plus qu’à espérer que l’on ne volera pas mon vélo….

velo3

J’espère très fort.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s