De la Vienne à la Marne – Ma panne sur l’autoroute

Ce matin Je quitte définitivement ma petite ferme au fin fond de la Vienne pour rentrer chez moi. Le petit déjeuner bien calé dans l’estomac, je m’apprête à parcourir les 5h de route qui me ramènent à Reims. Evidemment tout ça sous la pluie et la grisaille.

DSC_0476

Je pars à 10H00. La route défile de manière uniforme et morne. Je passe Poitiers, Tours, puis Orléans. Alors que je prends la direction de l’avant-dernière étape, Paris, un panneau m’indique la direction de Metz-Nancy. C’est ma route pour aller à Reims. Je me dis qu’avec de la chance, cela me fera gagner du temps. Je m’engage donc sur la A19 en sortant de mon parcours initial. Mais rongé par le doute, je consulte mon GPS qui m’indique une route pour bifurquer sur Paris et reprendre la A4. Je réalise alors mon erreur et j’ais faire un détour de 40 à 50km soit plus d’une demi heure.

Résultat, je suis pris dans les embouteillages de l’A6 avec les Parisiens qui reviennent de weekend. Pour gâcher le tout,je m’aperçois que l’autoroute est en travaux et passée de trois à deux voies. Le bonheur est total. Lorsque je m’engage sur la Francilienne, je me dis que c’est bon la route semble être fluide et je suis quasiment dans la dernière ligne droite avant Reims.

Puis ma voiture semble s’éteindre une demie seconde avant de reprendre son train train. Surpris, je me montre vigilant mais l’incident semble anodin…Mais ce n’était qu’un prémice, un AVERTISSEMENT. Quelques kilomètres plus loin, ma voiture coupe tout : moteur comme électricité. Me voilà en roule libre sur l’autoroute. Je me glisse doucement sur la voie de secours en esquivant les autres voitures pour stopper mon véhicule.

Je suis à l’arrêt complet. Les voyants sont allumés mais plus de phares, de clignotants, de warning. Pourtant la batterie semble fonctionner car différents voyants sont allumés normalement. Je tente un redémarrage. Broutage total. La voiture semble couper de son énergie électrique. Me voilà bien.

DSC_0539

J’appelle dans un premier temps mon assurance, histoire d’être pris en charge [et aussi par expérience, toujours appeler l’assurance en 1er]. Cela fait, je dois mettre en place mon périmètre de sécurité. J’enfile mon gilet jaune fluo et je porte mon triangle à 30 mètres derrière mon véhicule. Puis je cours jusqu’à une borne d’appel [qui était à 600 mètres]. J’appuie une fois sur le bouton, rien. Deux fois puis trois fois. Pas de réponse, ne connaissant par le fonctionnement, je prie pour que ce soit un système de balise qui envoie un signal. Je retourne à mon véhicule. J’attends.

Au bout d’une demie heure, rien. Je me dis : “mais merde!!”. J’appelle le 112 qui me renvoie sur le 17. Je les informes que je suis arrêté sur le bord de la N104 et que j’attends une dépanneuse. Il m’apprend qu’aucun signal n’est en cours et de signaler ma position [autant vous dire que je suis en joie….]. L’appel de détresse étant enfin validé, j’attends la dépanneuse qui arrive enfin.

DSC_0540

Le gentil dépanneur m’emmène jusqu’à Melun pour régler les détails avec mon assurance. Ce qui est cool c’est que tout est pris en compte : le dépannage et, ô joie, mon retour chez moi. Un taxi est venu me chercher et me a ramenés à Reims. J’aurai le droit de revenir à Melun pour récupérer ma voiture en 1ere classe SNCF. J’ai donc attendu notre Taximan qui me ramène chez moi à 20h15 soit 4 heures après mon arrivée initiale prévue….

C’était un bon retour de merde….

Publicités

Un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s