Mes élèves changent au fil du temps

Quand on enseigne dans un lycée, nous récupérons les collégiens. Les troisièmes, les ex grands du collège qui redeviennent les petits du lycée. Alors que nos collègues du cycle précédent voient des enfants devenir des ados, au lycée, je vois des collégiens devenir de presque futurs étudiants [mais ils passent juste du début de l’adolescent à la fin….]. En trois ans voire plus, nos futurs bacheliers ont changé physiquement mais aussi mentalement, j’en suis tous les ans le témoin.

class1

Chaque début d’année scolaire, lors de mes cours de Seconde, je vois bien que j’ai de tous jeunes élèves. Perdus dans ce lycée avec ce bac qui semble si loin pour eux, si proche pour nous, ils vont progressivement changer, évoluer et surtout grandir, devenir lentement mais surement des jeunes femmes ou des jeunes hommes.

Mais il faut avouer que pour les mecs, le changement est moins flagrant. Les adolescents du début de Seconde avec des réflexions bien enfantines ne vont pas changer du jour au lendemain. Certains s’affirmeront plus et se calmeront au fur et à mesure des années lycée…ou non. La vague d’hormones commençant à être gérer, ils évolueront peu d’un point de vue physique : plus grand, plus costaud. Seul le style de coupe de cheveux et le style vestimentaire vont évoluer avec les tendances du moment. Certains quitteront leur éternel jogging pour des chemises ou des jeans, abandonneront cheveux longs pour une coupe courte ou l’inverse. Passant du négligé hard au négligé soft afin de plaire à la masse féminine du lycée.

Class2

Par contre pour les filles, c’est le grand changement. Certaines d’entre-elles ont encore leur classeur avec des licornes et le conserveront encore quelques temps dans le début de l’année avant de troquer leurs habits de petites adolescentes pour mettre des choses plus fashion, plus féminine. Talons, slim, robe, jupe, collant, vernis, maquillage plus ou moins réussi, mèches, coloration font leurs apparitions. Bref, on assiste pour certaines à un relooking total extrême. Certaines échangent leurs pulls, jeans, baskets dissimulant toutes formes contre la robe, le tailleur, le jean, les collants comme pour dire aux lycéens : “eh!! Les gars, je suis une fille, c’est bon!!”. Comme si du jour au lendemain, la partie du cerveau “il faut plaire aux garçons” venait de se mettre en marche. Je sens bien que nos petites lycéennes passent en mode “je dois être belle”. La transformation peut être plus ou moins rapide et parfois plus ou moins réussi dû à leur faible maitrise de leur attirail de jeunes filles. Des talons pour une marche maladroite, du vernis qui ne tient pas, du maquillage réalisé à la truelle, des expériences capillaires plus ou moins réussies. C’est une phase de tests pour trouver ce qui les rendra plus belles devant leurs miroirs.

switch

L’amusement et la surprise sont souvent de mise pour moi, le professeur. Je croise une élève passée en première et je ne la reconnais pas. Je vois d’une semaine à l’autre des changements. Je m’en amuse sans trop me moquer car nous sommes tous passés par là avec nos succès et nos erreurs… Dont on préfère oublier l’existence. Si vous ne me croyez pas je vous invite à revoir vos photos de lycéen que vous avez cachées au fin fond d’un d’album de photos familiales et qui n’apparaitront qu’avec très peu de chance sur un réseau social.

Vous avez au moins cette chance. Pensez à mes élèves dans 10 ou 15 ans, eux ne l’auront pas.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s