Mec, elle est où ma caisse?

Rappelez-vous, il y a quinze jours, j’étais partis dans la Vienne. De ce weekend pluvieux, je suis rentré chez moi en taxi, la faute à ma voiture qui a craqué au milieu de la nationale 104. La panne fut  vite identifiée. Un câble de masse coupé : un attentat, un vice de forme, le mystère est total. Parait-il que les bookmakers parient sur ma malchance automobile légendaire. Mais revenons à l’essentiel, ma voiture est abandonnée chez un  concessionnaire Toyota près de Melun, il fallait bien qu’un jour, je retourne la chercher. Ce vendredi était ce jour.

key_art_dude_wheres_my_car

Mais avant ce vendredi, il fallait dans un premier temps attendre. Le garage mit du temps à me rappeler. La raison fut qu’ils n’avaient pas mon numéro pour me soumettre le devis…. Dés que le coté procédurier fut réglé, l’accord passé,  il ne me restait plus qu’à attendre et préparer mon retour à Vert Saint Denis. Pour les maniaques de l’orthographe française, il n’y pas de faute. C’est juste un village, qui n’est pas vers Saint Denis, mais qui se nomme Vert Saint Denis, à coté de Melun. Melun étant elle-même pas proche de Saint Denis. Vous me suivez?

Bref. Le jour de mon retour à Melun, mon vélo étant à la révision, j’ai commencé mon long voyage en bus pour me rendre à la gare de Reims. Par contre à la gare, c’est le TGV qui m’attendait et en 1ère classe, oui, monsieur, tout à fait. Donc je découvre des sièges confortables, larges, silencieux, bref nous étions loin de la deuxième classe… En même temps au Japon, le Shinkansen [le TGV japonais] ne proposait QUE ça. Le service, la qualité, la France…. Par contre pas d’hôtesses, de champagne, de pole dance.. c’était un peu la déception, tous mes rêves s’étaient évanouis. Du coup, j’en ai profité pour lire mon volume de Bakuman [qui est tout simplement excellent] pour passer un très bon voyage.

Arrivé à la gare de l’Est, pas le temps de rêvasser. A ma descente du train, un chauffeur de taxi m’attend avec sa petite carte sur laquelle mon nom est indiqué. De gare de l’Est, nous prenons la direction de Melun en traversant un Paris gris de 9H du mat’. Je prends la mesure du temps dans le taxi, en fond musical France Bleu nous parle de tout et de rien. Nous sommes dans les temps, tout va bien. En fait, j’ai une seule contrainte, je dois être dans la ville de Charles de Gonzague avant 14h. Des terminales m’attendent pour un dernier cours.

Mon taxi me dépose devant la concession Toyota, le temps de payer mes réparations, de chercher moi-même ma voiture sur le parking du garage, de régler mon GPS et me voilà reparti pour la ville des Sacres. Une heure et demie sur l’autoroute, je suis de retour chez moi à 11H.

Il ne me reste plus qu’a préparer mon sac et filer à nouveau à la gare pour partir, non pas à l’est mais au nord. La journée continue.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :