Mon remplacement prend fin

31 mai, j’ai quitté mes terminales CFE. Les cours sont terminés pour moi dans ce lycée, cette année. Ma collègue reprend sa place dès lundi 3 juin. Je vais prendre mes nouvelles directives pour la première fois dans mon vrai lycée, celui que l’on nomme dans notre communauté : “de rattachement”.

Fin1

Mes anciens élèves auront à peine le temps de connaitre leur nouveau professeur. La machine du baccalauréat s’est déjà mis en route dés ce fameux lundi 3 juin. Les oraux où élèves comme professeurs sont appelés à écouter, corriger, noter, soutenir les épreuves de gestion. Bref, concrètement, mes terminales n’auront qu’un cours avec ma collègue. La magie de la fin d’année conjuguée à une fin de remplacement fin mai. Pour ma part, je solde ce que je dois à mon lycée d’accueil depuis trois ans, j’aurais encore un conseil de classe à assumer et quelques visites d’entreprise pour que tout soit parfait. Puis je passerais définitivement la main, pour cette année tout du moins.

Vous me direz que c’est court et un peu n’importe quoi, je quitte mon lycée pour un mois et demi à peine mais je ne choisis pas. Pendant ce temps, je vais découvrir mon autre lycée, le vrai, celui qui reçoit mon courrier, ma paie et où je possède même un casier[qui doit, je pense, être légèrement débordé]. Pour savoir que ce qui m’attends, j’ai rendez vous avec mon supérieur hiérarchique qui va planifier mes 45 prochains jours moins mes corrections pour le baccalauréat.

Fin2

J’avoue que le mystère est total. Je ne sais ce que je vais pourvoir faire. Je me doute que je vais surement surveiller ou faire de l’administratif. Ou alors, je refais la peinture. Mais secrètement j’espère que l’on va me relâcher pour me consacrer à mon appartement ou aux jeux vidéo. Bref me recouvrir de peinture [C’est une constante] ou faire du combo. La question reste en suspend en attendant ce fameux rendez vous.

En même temps, ce 31 mai et dernier jour fut un bon jour. Je me suis dit que je finissais ce remplacement sur une bonne note. Au moment de quitter, après un dernier oral blanc, je me suis retrouvé à parler avec tous mes élèves au milieu du couloir, tel un coach sportif, pour leur promulguer les derniers conseils, les pièges a éviter, les encourager, leur dire d’assurer car le bac c’était dans deux jours. En résumé : je leur expliquais qu’il fallait réussir. C’était plutôt cool. Mais maintenant mon remplacement est terminé, mes élèves ne sont plus mes élèves et je dois prendre mes nouvelles fonctions. Bien que je garderais un œil sur leurs résultats pour constater du travail accompli durant un an.

Fin3

Car même si je ne vois plus mes élèves, je reste toujours un peu leur professeur.

Publicités

Un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s