Mes nouvelles fonctions du mois de juin

Il y a quelques jours, je vous racontais que je quittais mon mon lycée pour entrer dans un nouveau. Enfin nouveau, pour être précis, c’est celui dans lequel je devrais être au quotidien depuis 3 ans. Vendredi dernier, je rencontrais mon nouveau [enfin plutôt mon vrai] chef pour savoir à quelle sauce j’allais être manger. Quelques minutes d’échanges amicaux plus tard, je savais que la sauce avait une saveur d’administratif avec un arrière gout d’ennui.

ennui

L’avantage c’est que j’ai pu disposer mes journées de travail comme je le voulais. C’est donc le mardi que j’allais commencé mon nouveau travail. j’avais l’impression de revenir dix ans en arrière et d’être ce stagiaire tout timide qui n’osait rien demander à personne et qui faisait au mieux son travail. La différence c’est que dix ans ont passé, justement, et je me suis retrouvé avec une tâche bien ennuyeuse à faire, bien loin de mon travail que j’apprécie tant.

Ce premier travail était remplir des pochettes du nombre de copies et brouillons nécessaire pour chaque épreuve du bac en fonction du nombre de candidats et de la durée de l’épreuve. Un travail, vous vous en doutez, passionnant. Enchainant les paquets de copies vierges, les brouillons multicolores, les avertissements en cas de fraudes avec une dextérité sans pareil, vers 17h je venais à bout de ce travail pas du tout palpitant. Fier de moi, je tenais à avertir ma direction que j’avais accompli ma tâche et que j’étais prêt pour la suite. Sauf que.

gifs-surpris-img

Sauf qu’on ne s’attendait pas que je viennes à bout de ce travail en moins d’une journée. Un peu penaud, ma direction me proposa de rentrer chez moi et de m’alléger d’une demi-journée sur le programme prévu. Cool. Je suis revenu le deuxième jour en me demandant ce qui allait me tomber dessus car aux dires de mon chef, c’était pas trop prévu que je termine si vite, j’imagine qu’il pensait qu’il m’aurait fallu deux journées complètes.

Ma nouvelle tâche était hyper simpliste : organiser des livrets scolaires par jury. C’était tellement simple qu’au bout de 45 minutes, je venais quémander un nouveau travail. Accompagné d’une secrétaire, j’exécutais une tâche toute aussi simpliste : mettre dans des caisses mon travail de la veille par demi-journée pour faciliter le transport. Bref à 15h30, j’avais tout terminé. Et encore une fois, les personnes qui travaillaient avec moi étaient fort dépourvues. On me dit d’attendre mon chef. Alors j’attends : le temps de prendre un café, de twitter, de lire mes mails, de m’endormir debout jusqu’à 17h. Puis mon chef vient dans mon bureau me proposer encore de partir faute de travail…

le-chat-travail-a-faire

Aujourd’hui, je vais poser les autocollants sur les tables. Vous savez celui où votre nom est marqué dessus et que vous devez recopier pour les épreuves du bac. Je sens que ça va être une grande journée.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s