Région de Charlevoix, Canada – Ma plage qui n’existait pas

DSC_0465MAIS QU’EST QUI SE PASSE!!! Impossible de dormir au delà de 9h du matin. On dit que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt. Autant vous dire que depuis mon arrivée au Québec je suis le maître du nouveau monde. Pourtant le lit est bon, l’appart est calme ainsi que le quartier et je dors très bien. Bref, je vais mettre ça sur le compte du jetlag.

DSC_0359Aujourd’hui est un jour spécial, je prends mon véhicule et je vais pouvoir commencer mon road trip à travers la belle province. Les formalités sont déjà réglées, j’ai même le choix du véhicule entre une Kia et New Beetle. J’ai choisi une Kia pour découvrir une nouvelle voiture [et aussi parce que je n’aime pas la New Beetle]. La découverte du jour est la boite auto. Vous n’êtes pas sans savoir que le continent Nord américain ignore la boite mécanique que l’on trouve partout en France. Je vous avoue que le stress est énorme. Les premières minutes sont éprouvantes, je roule à 20 km, je dois retenir mon pied gauche qui ne trouve pas d’embrayage, ma main droite veut passer les rapports qui n’existent pas. Il faut savoir que c’est une voiture de feignants. Dès que la fonction “Avance” est engagée, il n’y a plus rien à faire, juste appuyer sur l’accélérateur et freiner, rien d’autre. Les autres fonctions sont la marche arrière, un point mort et une fonction parking, bref c’est aussi simplifié que dans un jeu vidéo.

DSC_0358Quand j’ai compris cela, j’ai dû me faire au code de la route et aux indications routières. Comme les avertisseurs de feux rouges qui te préviennent si tu dois freiner ou non aux prochains feux, ou m’habituer à m’arrêter loin des feux tricolores puisqu’ils sont placés de l’autre côté du carrefour. Mais bon quand tout ça est bien compris, le stress retombe et la route devient plus plaisante.

Aujourd’hui, je pars pour la région de Charlevoix à une heure de route au nord de Québec. C’est le pays des Baleines mais cela faisait un peu loin sur une journée, l’objectif était de se poser sur une plage et de profiter du Saint Laurent. J’avais repéré dans le Guide du routard des plages à Saint Joseph pas loin de la baie Saint Paul.

DSC_0391La route est plaisante. Une ligne d’asphalte au milieu des sapins, des vallées et des montagnes. Des masures en bois le long de la route, nous sommes dans un vrai décor de cinéma. La limitation de vitesse étant assez basse [90km/h], j’ai le temps de profiter du paysage tout en espérant apercevoir un élan ou une autre de bête du nord.

DSC_0383Je m’arrête près de Baie-Saint-Paul pour le panorama, c’est magnifique. Un détour par le village “Les éboulements”, un petit village perdu au milieu des champs et enfin l’arrivée à Saint Joseph. Un minuscule village de bord de mer proposant un embarcadère pour l’ile des Coutres qui se situe au milieu du Saint Laurent. Après un rapide tour dans l’unique rue du village, je me mets en quête des plages. DSC_0406D’après le guide, il en existe deux. La déception est énorme. Déjà, je suis à marée basse, la vue est assez vilaine. En on aperçoit aucun ban de sable prêt du fleuve. En tout cas rien que l’on pourrait nommer “plage”. Je pique-nique sur place quand même mais l’amertume est énorme. J’imaginais déjà sur cette plage à dormir et bronzer avec vue sur le Saint Laurent mais rien. Le village est joli mais sans charme particulier. Après réflexion le mieux à faire est de rentrer à Québec.

DSC_0413Sur la route, je fais une halte à Saint Anne pour deux choses. La première pour profiter du Domac avec un café latte et un burger comme sur la photo , et la deuxième pour l’église géante qui était sur le bord de la route. J’étais très intrigués par DSC_0412cette église. Ce fut une bonne idée car le bâtiment était massif et joli. Je reprends la route pour éventuellement visiter une réserve indienne mais la mauvaise indication routière [sur l’autoroute ils indiquent les noms des rues ici pour les villes] me fait rebrousser chemin pour se poser à l’appartement.

La journée est un peu gâchée, j’ai passé notre temps à rouler sans profiter de rien.

DSC_0461Je ne peux pas quitter Québec sur une mauvaise impression. Le soir, je pars dans un resto chicos à coté de chez moi. Une sorte de bar à Tapas de luxe mais pas aussi onéreux que je pouvais le croire. Mais en tout cas, il a fait son office d’améliorateur de la journée.

Pour finir, je suis allé me promener sur la colline pour admirer Québec de nuit et illuminée. Les rues sont animées et je peux apercevoirDSC_0466 des petits spectacles de rue à droite et à gauche. J’arrive tranquillement au château de Frontenac sous les projecteurs. Un spectacle magnifique qui conclut parfaitement mon séjour à Québec.

Il me faut rentrer, demain de la route m’attend, direction Montréal.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :