Mes mangas et autres animes, ces passions dites d’adolescents.

Lors de ma première au lycée, en cours de communication, j’ai présenté un exposé sur les mangas, la bande dessinée Japonaise. Nous étions en 1995 et autant vous dire que je n’en menais pas large du fait de ma timidité mais aussi parce que pour la majorité de ma classe, je parlais d’un sujet de gamin.

otaku

Du moins à leurs yeux. A l’époque, tout ce qui tournait autour du jeu vidéo, des mangas et autres animés représentaient l’enfance. Alors qu’au lycée, mes camarades voulaient se la raconter : on est plus des enfants, on fait des trucs de grands, wesh gros tavu on fume des clopes, on boit des bières, on est des femmes, on veut des hommes ou inversement…. Le manga a cette époque était associé aux dessins animés qui passait au club Dorothée et dans la tête de mes chers camarades, c’était plutôt comme çà :

Manga = dessins animés = Club Dorothée = le truc que je regardais en primaire et au collège = truc de gamin…

Autant vous dire que je devais passer pour un marginal au lycée. Mais je pense aussi que personne n’en parlait, c’était comme regarder M6 le dimanche soir après 22h30 : un tabou. Au fil du temps, j’ai vu cette notion de mangas/animés, jeux vidéos = trucs de gamin diminuer, se réduire pour la simple et bonne raison que la nostalgie, les souvenirs, le fait d’assumer, la mode du geek, l’émergence du jeu vidéo, du manga font que toute cette culture pop américaine et japonaise est de moins en moins associée à des gamineries et de plus en plus revendiquée et assumée. D’ailleurs toute cela est intimement liés mangas, jeu vidéo, BD ont des sources communes. Aujourd’hui, beaucoup d’artistes, d’inconnus, d’oeuvres se revendiquent de telle ou telle influence de cette culture pop des années 80, 90 est présente dans beaucoup de choses.

Geek

Mais il reste des irréductibles, tel nos parents et d’autres [beaucoup plus jeunes] qui associent le dessin animé et plus généralement les mangas à l’enfance. Des trucs de gamins que regarderaient de gentils attardés nostalgiques de leur enfance dont on peut se moquer doucement car c’est ridicule [Muahaha!! ils regardent Songroku, c’est quoi ces grands yeux, c’est n’importe quoi!!] et que ce n’est de la virilité [je suis un mec alpha en quelque sorte]. Autant y aller a fond et dire que les supporteurs de foot sont des alcooliques beaufs qui boivent de la bière, ceux qui écoutent du métal sont des satanistes et que les musicos sont des sales drogués aux cheveux gras.

La facilité.

Les préjugés.

Je ne comprend absolument pas cette fermeture d’esprit, en quoi regarder, lire des mangas ou jouer aux jeux vidéo, c’est faire des trucs de gamins? Parce que l’on JOUE aux jeux vidéo ou que ce sont des DESSINS ANIMES? Désole de le dire mais tout cela pue un peu l’ignorance sale et grasse.

Je pense qu’être un adulte c’est avoir de l’ouverture d’esprit, savoir aller vers les autres, discuter, échanger, partager, apprendre, discerner ou découvrir de nouvelles choses? Ou alors comme cet odieux idiot que j’avais croisé au lycée qui estimait que fumer faisait de lui un mec et donc moi un petit gamin en manque de virilité[l’intelligence quoi, j’espère que son cancer le remerciera pour moi] ou encore une majorité de mes potes qui voulaient me voir boire car je ne buvais pas. Comme s’il s’agissait de se prouver à travers des rites que ouais nous sommes des adultes. Comme si certaines choses nous étaient interdites parce que l’on à tel ou tel âge [offrez moi un coffret œnologie pour mes 35 ans pitié, c’est ma seule façon de grandir]. Je m’inquiète plus des petits vieux qui s’intéressent à des petits filles, c’est beaucoup  plus dérangeant qu’un gars de 30 ans tapant une partie sur sa Xbox.

neo-geo-pub-sex

Pour rappel, l’animé Japonais a cette formidable diversité d’offrir des dessins animés pour les enfants comme les adultes. Si voir des images qui  s’animent constitue une activité d’ado ou d’enfant, pas de soucis passons un Shigeki no kyojin ou hokuto no ken voire un bon petit hentaï [cliques si tu as plus de 18 ans] à des petits de 5 ans, je pense que l’expérience risque d’être pas terrible terrible autant passer du Walking Dead. Un dessin n’adoucit pas une idée, ne rend pas un propos plus doux ou fait mieux passer la pilule. C’est un média comme un autre qui peut se permettre plus que certaines séries live ou le cinéma.

Mais si cela ne vous convint pas, dans le même état : est-il plus rigolo de voir des parents fumer et se bourrer la gueule devant leurs enfants? Un vrai comportement d’adultes, non?

Donc, oui cela m’arrive de faire des soirées où je regarde des animés [rassurez vous, il ne s’agit pas de Oui-Oui ou de Dora l’exploratrice] mais rien nous empêche de rigoler, de passer un bon moment autour d’un verre tout en appréciant à sa juste valeur une bonne histoire couillues avec une part de fantastique et des twists formidables.

Alors, les gens, on arrête avec les préjugés et on grandit un peu, on s’ouvre.

Bon après si vous préférez Julie Lescaut et les émission de la une…Dans ce cas, je ne peux plus rien pour vous.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s