Mon anime de cet automne : Kill la Kill

La fin de la première saison de L’attaque des Titans et le début de la saison 4 de Walking Dead m’a laissé un petit vide temporel. D’habitude, je ne suis ni les séries américaines, ni les animes japonais pour plein de bonnes raisons [enfin surtout un manque de temps]. De temps en temps, j’entends encore un faible son sortir d’un autocuiseur “Regarde One Piece, STP, PLEASE, je me prostituerai pour cette série’” mais ce n’est qu’un souffle désespéré dans la nuit [j’en ai déjà parlé ici]. Par contre,  l’internet a su me sensibiliser sur une série que je n’aurais jamais remarquée : Kill La Kill.

kil la kil

Une série au milieu des dizaines de nouveautés apportées par le vent d’automne en direct du Japon. Cet anime est réalisé par des anciens du studio Gainax [Neon Evangélion ou FLCL pour les connaisseurs] regroupés dans un nouveau studio dénommé Trigger. Ces maitres de la mise en scène et de l’animation Japonaise sont les responsables de cet animé des plus déjantés.

Kill-la-Kill-anime-image-004Bien que le pédigrée déchire, je ne l’ai su qu’après. Ce qui m’a attiré c’est le synopsis de fou. Le mieux c’est de reprendre les mots employés par @LeReilly. Des mots qui ont titillé ma curiosité : “Le pitch c’est une nana avec un costume magique et un ciseau géant qui affronte le student concil maléfique d’une école fictive. EN GROS”

Voilà.

Comment ne pas se laisser convaincre.

Tous les retours sont unanimes sur une animation qui dépasse l’entendement. De plus, avec un costume magique qui déshabille plus qu’il n’habille notre héroïne pour la rendre de plus en plus puissante [moins de tissus = plus de puissance]. J’ai envie de vous dire oui, je veux voir comment ça tourne.

DSC_0018J’ai sombré dans le délire le plus total en regardant l’épisode 1 qui reste une claque d’animation et de prise de vue, et puis un épisode 2 et puis 3. J’attends le 4 collé au site de Wakanim pour en connaitre plus sur cette histoire folle. Effectivement, point de mensonge sur l’animation. Elle est vraiment bonne [l’animation, hein!!], la réal assure pour offrir du spectacle et de l’impression de puissance générée par les fameux costumes. Pour l’histoire, effectivement notre héroïne Matoi Ryuko cherche le responsable de l’assassinat de son père armé d’un Ciseau [oui un ciseau, pas des ciseaux]. Pour ça, elle s’en prend au lycée où règne en maitre Satsuki Kiryūin. Un lycée où l’ordre règne sous l’autorité du conseil des élèves.

Kill la Kill - 01 -3Après une première défaite, notre héroïne trouve un costume de lycéenne qui lui procure une force incommensurable et la met à trois quart nue [seins et fesses vous voilà]. Retour au lycée et s’en suivent combat dantesque et transformation à la Sailormon PEGI 16.

Bref, servi avec des personnages fous: le prof qui se désape quand il explique quelque chose , la copine de classe complètement folle et sa famille qui va avec, et des adversaires tout aussi saturés de confiance et d’ego en eux. Vous avez un sérieux cocktail de folies de 24 minutes toutes les semaines.

Kill_la_kill-620x400De plus, le choix graphique a des airs des années 80 sans paraitre vintage mais un grain digne de la grande période d’animation qui ravit les yeux et qui en met pleins les mirettes.

A part vous conseiller de regarder pour voir ou découvrir Kill La Kill, je ne sais qu’ajouter de plus. Je sais bien que cet animé ne plaira pas à tous mais il a la folie qu’il faut pour séduire un public d’amateurs.

Regardez.

ici

Publicités

Un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s