Ma jeune fille extraordinairement imaginaire – Chapitre 1

Asseyez-vous les enfants, je vais vous raconter une histoire dont j’ai le secret et qui ne peut arriver qu’à moi. Il faut que je vous raconte cette histoire extraordinaire de ce fake féminin le plus barré du monde rencontré sur un site de rencontre .

Suite à ma rupture avec mon ex, je décide de prendre le taureau par les cornes et de m’inscrire sur un site de rencontre. Histoire de voir de nouvelles têtes, de discuter et qui sait rencontrer l’amouuuuuurrrr.

photo

Après inscription et mise au point d’un profil sympathique, j’aborde différentes personnes dans un périmètre de 100 à 150 km autour de Reims. Parmi toutes ces candidates, un profil retient mon attention : Willow. Outre le nom rigolo, la présentation est fun et pour compléter le tout, les photos montrent une fille plutôt mignonne, blonde aux yeux noisettes [en gros mon genre, si tu es mon ex et que tu te reconnais, c’est normal].

Je lance un signal pour entrer en communication. Le lendemain, la fameuse Willow me contacte. D’humeur taquine et plutôt rigolote dans sa démarche, je la trouve plutôt drôle bien que fortement porter sur le câlin avec quelques clairs signaux genre “eh mec j’ai super envie de me coller à toi”. Mais le tout reste relativement prude, beaucoup de questions comme sur ce genre de site pour savoir à qui on a faire. Je dois dire que ça me semble bizarre, des compliments nombreux et une forte proportion à la mise en avant j’aime être câliner. Mais à côté de ça de l’humour et une démarche pour me connaitre.

Alors pourquoi pas, je suis là pour ça.

Pour en savoir plus sur elle, je demande d’entrer en contact avec elle sur Facebook. Excellent miroir de la personne et de ses amis. Chose qu’elle ne refuse pas et qu’elle accepte volontiers sur le principe. Je découvre un Facebook bien vide : quelques contacts, peu d’activités et de photos. Surtout des photos de couverture où on voit elle, elle et encore elle. Un brin narcissique mais bon pourquoi pas tout le monde n’est pas à fond sur Facebook. N’ayant que peu d’infos, je décide de regarder les fameux amis/contacts : de la call girl, de nombreux contacts de Suisse, des collégiens… Bizarre. Mais à côté de tout ça des personnes venant de Marseille, Arcachon et enfin Paris. Ce qui correspond à la vie décrite par la fameuse Willow qui se nomme en réalité Emma Fake [je préfère taire son nom].

En discutant avec elle. Je découvre qu’Emma est sage femme, vit à Paris,  voyage et semble s’intéresser à de nombreuses choses en particulier elle aime regarder des films. Dans nos discutions, elle va souvent dans mon sens, prête à prendre son baluchon pour voyager, prête à s’investir, prête à s’intéresser à mes centres d’intérêt, prête à venir à Reims, prête à pleins de choses. Pour une jeune fille de 26 ans que d’arguments en sa faveur.

Mais un doute reste, je ne sais pas trop pourquoi… Mais trop beau pour être vrai. Pourtant elle argumente ses réponses, ses horaires correspondent à son rythme de vie, elle m’écrit très régulièrement voir énormément genre toute la journée et semble être intéressée, du moins elle fait tout pour me le faire croire….

Mais gardons un peu de mystère pour demain et la suite de cette rocambolesque aventure. car pour le moment tout semble fabuleux….le meilleur reste à venir.

Publicités

Un commentaire sur “Ma jeune fille extraordinairement imaginaire – Chapitre 1

Ajouter un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :