Ma chère Jessica Nigri

Je t’écris ce message car beaucoup de mes amis n’acceptent pas notre relation. Je sais que j’ai été discret jusque là, mais j’ai de plus en plus de mal à cacher notre relation. Liker des photos sur Facebook, m’être abonné à ton Instagram ne me suffit plus. J’ai du affiché aux yeux de tous mon attrait pour ta personne. Désolé, je sais que tu voulais garder secret tout ceci mais je ne pouvais plus me taire face aux critiques. Car malheureusement, beaucoup t’ont jugé et si mal interprété ta façon d’être et de te comporter.

Jess

Je me rappelle de notre première rencontre dans ton costume de Cheerleaders tirée du jeu Lolipop ChainSaw. Tu étais jolie avec ton sourire d’une blancheur éclatante. Certes ta poitrine opulente était mise en avant mais cela ne gâchait rien du plaisir des yeux. C’est ce jour là pour la beauté de tes costumes mais aussi pour le sexy qui se dégage de toi que je t’ai suivi. Je te trouvais plaisante à regarder tout en faisant preuve d’humour. C’est comme ça que tout à commencer.

Puis j’ai liké cette photo de toi, où tu étais simplement vêtue de sous vêtements. Tout le monde n’a retenu que ta poitrine, certes importante et ta tenue légère. J’étais devenu un pervers. Comme le pense mon double maléfique choqué par ta plastique avantageuse. Je lui rappellerai que le mot pervers  signifie « enclin au mal ; qui fait, qui aime à faire le mal », « qui est totalement dépourvu de sentiments et de sens moral », ou encore « dont le comportement sexuel s’écarte de la normalité ».

En quoi mon comportement s’écarte de la normalité, où ai-je fait du mal, est ce amoral d’apprécier une jolie fille majeure et vaccinée. Quand je te regarde, je vois une belle femme qui met en avant ce qu’elle a de plus beaux : un visage, un sourire, une poitrine imposante, une taille fine, des jambes le tout dans un costume tirés de l’univers du jeu vidéo. Pourquoi me plaindre.

Certes je ne te demande pas d’écrire un essai de littérature mais ma chère Jessica et sur cette photo, tu étais agréable à regarder alors pourquoi se priver. Quel homme se prive de regarder une fille qu’il trouve jolie. Je te passe ceux qui pensent que tu es vulgaire, là où je ne vois que des photos sexy, certes tu mets en avant ta poitrine mais devrais je me plaindre. Est-ce ça la vulgarité ? Peut être pour certains.

Jesssmile

En tout cas, saches ma chère Jessica, que mes pensées vont faire toi et que tes photos restent agréable à l’œil. J’espère que mes amis sauront dépassés leur préjugés et t’accepter telle que tu es.

Je t’embrasse.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s