Mon mal de dos (ou le début de la vieillesse)

Ouch!!!! il y a une semaine, je me suis réveillé avec le dos en deux mais vraiment genre un morceau là et là, aie, aie et ouille. Mais ça fait mal ces F$3###£ conneries… A 35 ans, 10 jours de travaux intensif du type travail à la mine [tu les sens les 10h par jour ou pas] et en combo d’un retour d’une température normale en Janvier [oui bonjour, c’est le froid] font que je me suis me réveillé avec l’impression d’avoir 100 ans et que Broly m’avait tabassé le dos toute la nuit.

dosbroly

J’avais oublié à quel point le dos est un élément essentiel du corps. Le moindre de mes mouvements était significatif d’un petit coup de taser direct dans la colonne vertébrale. Le seul problème c’est que je ne pouvais pas me relâcher, donc j’ai du faire avec. Résultat, j’ai beaucoup plus galéré que prévu.

Les travaux étant terminés, j’entrais dans la phase de déplacement de meubles et home staging afin de faire mon Stéphane Plaza et de vendre mon appart. Le tout accompagné d’un stage de taekwondo de 4h [oui, oui, on me nomme le super Saiyen] dans l’après midi. Le début du stage n’était que blabla mais les deux dernières heures étaient de l’entrainement donc souffrance surtout avec un dos qui te rappelle à l’ordre à chaque saut.

Mais ce n’est pas grave car dans la même journée, j’avais ma soirée “Fin de chantier” pour fêter les travaux à coup de saucisson/bière. Soirée où j’ai du prendre 35 poses différentes pour gérer la douleur à en oublier mes convives [je suis désolé pour eux, j’ai été le plus mauvais des hôtes].

Surtout quand chez toi, tu n’as pas d’anti douleur, ni d’anti-inflammatoire. Le dimanche a été tout aussi galère. Une chance que des compagnons sont venus m’aider pour faire les derniers déplacements….

Puis dans la semaine j’ai du passer l’agreg dans ces conditions…. J’ai tenu 2h30. Pour m’enfuir de la salle tellement ce mal de dos me torturait sur ma chaise. Rendez-vous pris chez le médecin, celui-ci m’a suffisamment assez donné de drogues pour éviter que la douleur revienne. Une chance. Même si de temps en temps, la douleur se permettait de se rappeler à l’ordre.

Une semaine est passée, la douleur semble moins forte. La prise d’anti-douleur moins automatique. Encore un peu de patience et je pourrais retrouver toutes mes capacités.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s