Madrid, Espagne–Mi adios a madrid

Quatrième et dernier jour dans la capitale espagnole. Une demie-journée pour préparer mon retour en France et dire au revoir à cette belle ville.

DSC_0501Ce matin, le réveil est difficile, très difficile. La nuit dernière, je n’avais pas réussi à dormir pour raison encore inconnue. Mais ce matin, c’est tout l’inverse. De plus je me suis couché tard et j’ai discuté avec Isabelle, mon hôte. J’ai découvert sa passion pour les voyages et qu’elle travaillait pour El corté Inglés, les galeries Lafayette locale.

Ce matin, j’ai une petite mission, je dois aller imprimer mon document d’embarcation pour éviter les 15€ supplémentaires. Vu que Madrid fourmille de petites boutiques qui proposent un peu tout, je me suis rendu dans une micro boutique juste en face de mon appart pour faire mon impression. Le tout en Espagnol!! Oui, madame.

DSC_0510Mon sésame de retour entre les mains, je pars vers la station de métro Sol pour aller jusqu’a la station Nuevos ministérios. Avant je fais un stop au maestro del churros…. mon dieu, quelle erreur. En gros, c’est super bien placé mais cher et de qualité moindre que la Chocolatéria de Ginés. Les churros sont ridicules et le chocolat brulant. Un conseil n’y allez pas.

DSC_0527A nuevos ministérios, je m’arrête pour faire une dernière promenade dans Madrid. C’est le quartier de la défense espagnol. Des immeubles immenses, stylisés, des chefs d’œuvres d’architecture, de grandes entreprises et aussi une concentration de ministères. Je m’y balade juste histoire de prendre des dernières photos mais aussi voir le stade Santiago Bernabeu, c’est à dire le stade du Real Madrid.

DSC_0537Il est temps de repartir et de rejoindre l’aéroport. Madrid me laisse une très bonne impression, celle de pourvoir y vivre. Je m’y suis bien senti au point que je me suis dit que m’installer ici, il n’y pas de soucis, la ville offre tout sans l’écrasante pression d’une capitale avec tout ce qu’elle peut offrir en expo, espace vert, lieu de sortie. Moins urbaine que Paris, plus humaine, j’ai l’impression.

Mon seul regret, c’est ne pas avoir pu profiter des bars à tapas tout le long des soirées que j’ai passé ici, c’est bien dommage mais seul je ne voyais pas trop l’intérêt [ça faisait un peu âme en peine]. Du coup, retourner ici à plusieurs, se fera avec plaisir.

Mais Madrid faut le détour pour :

  • Ces passages piétons qui font “cuicui”DSC_0461;
  • Les épiceries tenues pas des chinois pour choper des boissons;
  • La charcuterie et le fromage espagnols qu’on a envie de dévorer à chaque coin de rue;
  • Ses musées, ses parc, ses boutiques, sa vie;
  • Son architecture magnifique;
  • L’ambiance dans un café pour un match de foot;
  • Son ambiance le soir mais aussi la tranquillité qu’elle procure quand on se balade.

Un séjour de quatre jours très bien rentabilisé. Madrid est une ville qui faut le détour.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s