[Concours-4ème ex aequo] Son texte le plus poétique

Parmi les cinq textes non retenus, voici le cinquième publié. L’auteur, Jade, nous raconte avec poésie un instant de la vie.

Le jour tombe…

crepuscule

A travers les grilles massives de l’entrée, je t’aperçois. Tu m’attends, toujours bien mis, dans un veston de velours. Tu esquisses un léger sourire, comme à ton habitude. Ton grand âge ne t’a pas enlevé ton élégance.

Je me hâte, longeant les cyprès et traverse le profond couloir inondé de plantes vertes. Les cadres photos sont ternis par les années, lavés, essorés par le roulis de l’existence.

Je m’assieds auprès de toi dans la pénombre de cette fin d’après-midi.

– « Il commence à faire froid, tu ne trouves pas ? ».

Je hausse le ton car tu n’entends plus très bien.

Tu restes de marbre.

– « Je sais, cela fait longtemps que l’on ne s’est pas vus ». Mais je n’ai que ton éternel sourire en guise de réponse.

Le jour tombe et tout devient gris. L’air s’emplit d’une douceur noirâtre presque étouffante. Bientôt les pluies ruisselantes, l’automne blême et venteux. Alors, je m’affaire en silence, j’arrange les cadres bleuis, et tes quelques fleurs en pot.

Pourtant ta demeure me désole. Sombre et triste, elle est le spectre de mon enfance ; mon dernier refuge. Les étés chauds et colorés de ma jeunesse défilent tels de vieilles chimères dégingandées, cinglantes et sifflantes.

Avant de partir, je replace les derniers bibelots bringuebalants que tu as accumulés. Je te jette un dernier regard avant de me retourner. Le vent se lève au loin, les feuilles tourbillonnent autour du porche. J’entends les rafales résonner sur la blancheur des façades alentours.

Le temps t’avait rendu trop silencieux.

Ce soir là, une bourrasque de vent me jeta hors de ta dernière demeure.

Mon retour : Là ça envoie du lourd, c’est la première chose que je me suis dit. Métaphorique au possible, joliment écrit, très poétique, bref ça déboite ta maman. J’ai eu du mal à comprendre le thème, j’avoue. Je me suis posé beaucoup de questions pour savoir de quoi il s’agit, qu’est qu’elle a voulu dire. Son texte interroge mais je l’ai trouvé éloigné du thème par rapport aux autres.

Mon double Maléfique : Texte très poétique et très bien écrit. Le ton est mélancolique et triste, ce qui est en décalage vis à vis de la plupart des articles. Cependant, même après plusieurs lectures, je n’ai pas réussi à cibler le sujet exact de l’article (en tout cas  ça nous a permis de débattre!).

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s