Ring of Kerry & Ring of Dingle, Irlande–Mes ring ring

 DSC_0371Dans ma chambre pro-chrétienne, une nouvelle journée s’annonce. C’est sous l’effigie de Saint Antoine de Padoue [Saint Patron des voleurs et des femmes enceintes et qui a veiller sur ma fertilité] que je me suis réveillé. Le responsable nous accueille dans un anglais à l’accent Irlandais où je comprends un mot sur deux. Le petit déj maison est copieux et solidifie mon estomac pour la journée [mon dieu, ce scone en béton armé]. Je suis prêt à attaquer cette longue journée de balade.

DSC_0380Pendant que j’y pense, une petite info sur nos locations Airbnb. Le point commun avec toutes nos réservations pour le moment, c’est que ce sont des vrais Bed and Breakfast. Nous sommes loin de l’esprit de base de Airbnb [location chez l’habitant pour dépanner]. Nous n’avons rencontré que des professionnels de la location pour touristes. Le site semble, en Irlande, servir de site de réservation en ligne. Cela n’enlève rien à l’accueil sympathique et sans faille de nos hôtes. Bref, revenons à nos moutons [nombreux d’ailleurs dans le pays]. Aujourd’hui, je vais m’aventurer avec mes compagnons au sein des plus fameux spots de l’Irlande : Les rings de Kerry et Dingle.

DSC_0408Nous dirigeons vers Le ring de Kerry, proche du parc dans lequel j’ai couru la veille. Nos pas nous mènent devant des lacs à l’eau sombre, des montagnes vertes et les chutes d’eau de Torc. Après cette balade, nous reprenons notre fidèle Rossinante pour nous rendre au Ladies View. Sur notre route, nous faisons une pause photo pour prendre les incroyables paysages qui nous entourent. Pour finalement en reprendre du point de vue dit des Ladies. Nos appareils ayant captés un maximum d’images, nous partons le ring de Dingle à une heure de route.

DSC_0556Nous arrivons sur Dingle pour midi. Le temps de nous restaurer au The Goat Street Bistro. Un restaurant tout simple avec de bons plats et un accueil des plus charmants. Les ventres pleins, il ne nous reste plus qu’à parcourir le ring de Dingle et admirer des décors les plus fous digne des épisodes de Game of Thrones [TMTC]. Notre route suit le littoral entre verdure, falaise à brut, moutons, mouettes, plages au fin fond de crique, plaines de vertes, prairie à perte de vue et ses jeunes filles remontant leur strings après des besoins plus que naturel [je t’ai vu jeune inconnue et c’est pas joli joli]. J’en prends plein la poire comme si j’étais interrogé par la Gestapo. C’est magnifique mais les mots me manquent. C’est bien quelque chose qu’il faut avoir vu de ses yeux.

DSC_0592Avant de partir à Galway, nous faisons étape à Dingle [oui, nous avons fait un cercle, RIng = Cercle…]. C’est l’heure du thé, nous nous arrêtons à Pie, un salon de thé des plus underground avec un serveur ayant la coupe la plus improbable de tous les temps [si toi, tu kiffes les mulets avec une brosse sur le crâne et les côtés rasés, je te fais rêver baby!]. Mais malgré un goût capillaire des plus limites, le serveur est très sympa et tape la discussion avec nous. D’ailleurs, il m’a renommé Captain America [mon tshirt, pas mon physique…].

DSC_0614Petite mésaventure de la journée, moi, entrain de courir à travers tout Dingle pour trouver le seul distributeur de billet de la ville pour payer nos consos. Le fameux distributeur étant à cinq minutes à pieds et moi étant parti dans l’autre sens à faire les rues une à une [pouces en l’air].

DSC_0461Par contre, nous quittons Dingle à 19h et nous sommes à trois heures de route de Galway. Nous avions prévu d’arriver vers 21H… Nos hôtes prévenus de notre retard conséquent, notre cher Dr Who prend les choses en mains et joue les pilotes de l’impossible avec notre chère Rossinante, F. Willis à ses côtes joue les copilotes [genre V-rally mode] et votre serviteur lutte contre les lois du mal des transports pour taper ces quelques lignes. Ce soir, nous serons à Galway et nous chanterons Sardou [référence de ouf, mec].

21h36, un bolide noir fonce dans sur les routes d’Irlande.

IMG_20140724_005242[1]22h30, nous arrivons enfin. Pas de numéro de rue mais un texto plus tard, Eliane nous ouvre la porte. Le temps de poser nos valises, son mari nous emmène en ville pour manger. Mais F. Willis nous dégote un petit resto de derrière les fagots. Restaurant français super chic : Le petit Rouge. Enfin quand je dis chic, c’est très abordable niveau prix [18€ : amuse-bouches et plats]. Par contre niveau ambiance, vive la France, le champagne, le piano bar, la grosse classe. Suite à cette restauration de bon goût, nous engouffrons dans un pub : Le Front Door. Ambiance de fou furieux, musique, bière, filles en mode anglo-saxone [comprendre que si ce n’est pas ras les fesses, ça ne marche pas]. D’ailleurs, les jeunes filles locales viennent me taper la discute in English autant vous dire que je ne capte rien mais je tente de communiquer. En clair, bonne ambiance, bonne soirée, bonne bière.

Bon dodo!!

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :