Bilbao, Espagne– Mon footing découverte

DSC_0410Suite à ma randonnée, j’ai décidé de poursuivre mes vacances en Espagne. Je vais passer deux nuits à Bilbao. Une ville que je ne connais pas mais que je m’étais promis de visiter. Après avoir quitté Romain et Juri, j’ai pris la route depuis le Lot. Ce fut très très long mais je suis arrivé à destination, enfin… Et oh, my gad??? où je suis tombé? Dans le pur téquar de Bilbao….

Le ghetto. A bord de ma Yaris, les prostitués m’interpellent, les mec chelous se baladent et me regardent du coin de l’œil, je re-vérifie mon GPS, pas d’erreur, je suis au bon endroit. Je me gare, prends mon sac, vide mon véhicule de tout ce qui peut sembler avoir de la valeur, je brise une pierre à mains nues pour montrer que je suis le patron et je me dis dans ma tête que quinze années de Taekwondo ça peut servir [comme dirait Dr Who].

DSC_0513Je cherche mon numéro et sonne à la porte. J’émets quelques mots d’espagnol pour me faire accueillir par Anamari. Vieille dame dynamique qui me claque la bise pour me dire bonjour, l’Espagne quoi!! Je découvre mon logement enfin, déjà mon immeuble totalement insalubre avec son plancher qui manque de s’effondrer sous mes pieds et les marches de l’escalier qui semblent prêtes à céder. Je me demande où je suis tombé.

DSC_0407Je rentre dans l’appart. Ouf de soulagement, celui-ci déchire. C’est une sorte de coloc temporaire avec tout le nécessaire. Propre et moderne. Je fais connaissance avec un canadien installé à Barcelone, mon coloc de la soirée.

DSC_0429Vu que je meurs de faim, je décide de partir à la recherche de nourriture dans le centre ville. Je prends ma carte bleue, ma carte d’identité, mon portable et mes clés. Le minimum vu le coin autant avoir rien de visible.  Par contre, c’est le ghetto mais je suis super bien placé. Je suis à cinq minutes de la vieille ville. Je me promène et au hasard des rues, profite de l’ambiance et je choisi un bar à tapas pour manger et boire. La découverte de la ville commence demain.

DSC_0420Le lendemain, je me lève tout doucement dans un lit, un vrai lit et autant vous dire que je redécouvre c’est qu’est une literie depuis deux jours. Ce matin, je vais courir dans la ville, c’est un bon moyen de découvrir la ville et aussi de me permettre de tester mes jambes après trois jours de randonnée.

Mon footing se fait le long de la rivière Bilbao [simple à retenir….]. Je passe par la vieille ville, puis le musée Gunggeihem, le quartier des affaires puis les anciens docks. Ce sera la partie la plus intéressante de mon parcours. Truffés de Street art plus qu’intéressant, je regrette ne pas avoir mon appareil sur moi pour prendre des clichés. Il y a de très belles choses à voir et à découvrir….

A suivre

Pour la suite, il faudra attendre demain. Parce que j’ai écrit mille mots, je vous laisse respirer un peu.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s