Ma fausse note en couple

Quand on est en couple et que tout va bien la musique est douce, parfois haute, parfois basse, joyeuse ou triste mais harmonieuse. J’ai toujours eu cette sensation de rythme, de musicalité insonore qui rythme le couple. Mais j’ai connu par bien des fois une rupture de rythme à l’origine de laquelle : mensonge et tromperie ont précipité la relation vers le néant.

sorrento

Ce ne fut que rarement une surprise car le rythme, la musique était rompue, pas éteinte mais différente. En face, on me jouait toujours la même musique mais un temps, une note, un accord rompait l’équilibre. Aussi infime soit-il, cette cassure presque invisible je la ressentais dix fois, vingt fois plus fort comme si je n’entendais que ça. Comme cette goutte d’eau qui tombe à intervalle régulier au milieu de la nuit et qui semble être la seule source sonore qui vous tient éveillé.

Pourtant en face, on est sûr qu’on joue le même morceau, que rien n’a changé, varié, que je me fais des idées. Cependant de mon côté, je suis bouffé de l’intérieur tous les jours. Chaque minute où mon esprit n’est plus occupé par les amis, le travail, les loisirs, dès que mon esprit s’égare la fausse note se fait entendre. Elle est là, présente, chaque jour qui passe. J’essaye juste de me voiler la face, de me boucher les oreilles pour ne pas l’entendre comme un mirage. Pourtant, en face, on me trompe, on me ment, on joue la comédie, on joue un morceau que l’on pense identique…. Illusion ou mirage….

Non, malheureusement ni l’un ni l’autre. La raison de la fausse note résonne comme un écho. Des vacances plutôt festives en emballant tout ce qui passe, se promener en ville main dans la main avec un autre, retrouver un autre sous couvert que l’on est chez ses parents, se faire relancer par un ex pour mieux le retrouver, rentrer tard pour passer du temps avec un autre sous couvert que l’on ne se fera pas prendre…Que rien ne se saura, que si on ne parle pas, rien ne s’entendra. Pourtant la musique varie, je la sens aussi infime soit ce changement. Elle est différente car avoir cette boule au ventre, cette angoisse irréductible, le matin, le soir, la journée où les seuls moments d’accalmies sont quand je suis avec la personne car je me dis au moins elle n’est pas avec un autre.

Ce n’est pas vivable mais pourtant je ne peux pas y croire, je ne veux pas croire en cette sensation qui me tiraille pourtant ce n’est pas la première fois. Je me dis que cela serait du manque de respect car on a toujours affirmé que l’on n’aura pas ce comportement, que l’on est honnête, que l’on n’est pas hypocrite. En fait, on ment en pensant qu’en face tout va bien. On essaye d’apporter des arguments pour rétablir la confiance, on tente de jouer plus fort la musique pour ne pas montrer la fausse note, la cassure de rythme. On joue faux en affirmant que l’on joue juste. Pourtant, je sens que tout ceci est faux. Puis apparait la réalité froide, crue, véridique, la musique était bien fausse, la fausse note en était bien une. Ce n’est plus une supposition, c’est la réalité, la seule.

Cette sensation n’était pas fausse, n’était pas irréelle mais bien réelle, bien présente. Je l’ai ressenti, mon âme l’avait ressenti, tout mon être, j’ai seulement voulu y croire. Bref quand la musique joue faux, que le disque est rayé, il vaut mieux passer un autre disque et ne plus se forcer à l’écouter même si c’était un bon disque, voire un très bon disque.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s