[Concours] Mes résultats du 2ème concours : quatrième texte

Il y a plus d’un mois je vous demandais d’écrire une suite à mon histoire un simple regard [vite va la lire!!]. J’ai eu cinq réponses, cinq textes proposant une suite à cette historie. Voici la suite que nous a donné Laure :

clip_image001

Et là, alors que le monde s’était arrêté de tourner, elle me lance:

– « Viens on va faire la fête! »

Je n’ai d’autre choix que d’accepter sinon elle va me prendre pour un vieux con ou un pervers en mal d’étudiantes… nous partons donc pour une soirée, un after chez un de ses amis, à deux heures du matin.

Pendant le chemin elle devient tout à coup plus froide, distante, se met à parler sans cesse de ses amis musiciens hipsters qui connaissent untel ou encore de son amie styliste qui fait des robes tellement belles et branchées mais pas mainstream parce que « tu comprends j’suis unique j’veux pas ressembler à tout le monde… »

Elle me perd dans son discours sans queue ni tête, inintéressant et futile. D’ailleurs ses yeux ne sont plus bleus mais ont viré vers le noir obscur.

Je ne sais pas où nous allons exactement mais la musique assourdissante me donne un indice: au milieu d’une petite allée se trouve une maison style haussmannien, des hurlements, plusieurs vélos fixie devant et quelques gouttes de champagne qui me tombent sur la tête m’indiquent que nous y sommes enfin. A l’intérieur des dizaines de personnes, les mecs se ressemblent tous: barbe, chemise boutonnée jusqu’en haut ou t-shirt loose, chaussures ultra-cirées, la mèche de cheveux impeccable. Quant aux filles c’est la même chose: robe style fifties, jean slim ou mini-jupe, elles ont toutes le même style, le même sac à main de marque, les mêmes attitudes pseudo-détachées et l’air lubrique.

Ma mystérieuse étudiante m’a planté là en me disant « prends-toi un verre, je vais voir des potes, si tu veux de la coke demande au mec avec le t-shirt vert »

Oui elle me plante là, au milieu d’une cinquantaine de personnes qui me dévisagent parce que trop vieux, pas assez hipster, et surtout complètement perdu. Une fille vient me voir, me prend par la main et m’emmène dans un coin de la pièce. Elle est plutôt jolie, grande, les cheveux châtains, des yeux noirs, une robe très moulante noire et un regard qui en dit long sur ses intentions. Elle commence à parler de son ex, de ses études de design, de son chien, de son prochain tatouage… et moi je ne l’écoute pas, je ne la regarde même pas: elle m’énerve prodigieusement. Et puis je vois bien qu’elle a bu, beaucoup bu, elle s’accroche à mon bras pour ne pas tomber (du moins c’est ce que je pensais) et essaie de m’embrasser. Je la repousse gentiment en lui expliquant que je cherche une autre jeune femme avec qui je suis venue mais visiblement elle s’en fiche et recommence à me faire du rentre-dedans pas du tout subtil.

Je cherche dans tous les coins ma mystérieuse inconnue, je demande aux gens qui sont là mais ils n’écoutent rien et me parlent du dernier groupe découvert par le magazine Tsugi ou Magic et j’en ai absolument rien à fiche. Je vais dans toutes les pièces, je demande au mec au t-shirt vert qui a de la coke, à une bande de filles en train de glousser, au mec tout seul dans le canapé mais rien… personne ne l’a vue, personne ne se souvient d’elle, tout le monde s’en fout en fait. Moi qui n’aie bu que deux bières je les regarde se transformer en animaux imbibés d’alcool et de drogues, hurlant sur la musique.

Et puis je me décide à partir, d’un coup, dépité par cette soirée ratée. Je tente de la joindre par messagerie mais rien, silence radio. Il est trois du mat’ et je rentre chez moi, dans le doute le plus complet.

Pourquoi m’a-t-elle dit de venir avec elle? Pourquoi m’avoir planté là? Pourquoi avoir disparu?

Je jette mes fringues par terre, me fume une dernière clope et m’endors sur le canapé.

Le lendemain matin je reçois un message: c’est elle. Elle que j’ai attendu, désirée, imaginée.

« Désolée pour hier j’ai revu mon ex »

Je ne lui réponds pas, il n’y a rien à répondre à cela… toute la matinée je traîne dans mon appart, me repassant en boucle cette scène: ce magnifique regard. C’était en fait une illusion.

Toute l’après-midi je glandouille sur mon canapé à regarder de mauvaises séries B d’action en mangeant des céréales, mon chat blotti sur mes genoux.

La sonnette retentit. Bizarre je n’attends personne. « C’est moi! » réponds une petite voix féminine à l’interphone. Je réponds naïvement « c’est qui? ». « C’est Alicia, neuneu ».

J’avais complètement oublié qu’elle devait passer me rendre plusieurs bouquins d’économie et des mangas. Alicia est une copine, enfin une connaissance rencontrée par des amis avec qui j’ai tout de suite sympathisé. Elle est spontanée, directe mais ne m’a jamais témoigné aucun intérêt…pourtant elle me plaît depuis le début mais moi non plus je ne lui ai jamais témoigné mon intérêt pour elle.

Elle s’installe sur mon canapé et me dit « alors cette soirée d’anniversaire hier? Raconte-moi! »

Elle ne va pas être déçue.

L’avis de Léa, l’ancienne lauréate :

C’est mon préféré même si je n’ai pas été embarquée à 100% (un peu trop de clichés sans doute) mais au moins tout a été respecté. La suite est clairement dans le même style d’écriture que les nouvelles du blog, il y a une progression dans le récit et surtout la fameuse chute, celle que j’aurais sûrement imaginé aussi, que la bonne personne est souvent quelqu’un que l’on avait sous son nez depuis le début. Donc bravo pour ça.

Notre avis :

Les moins : Alors ce qui est rigolo, c’est que nous ne l’avons pas du tout senti comme Léa. Nous avons trouvé que la suite de l’histoire n’est pas cohérente avec le début du récit. On sent une volonté d’un changement de direction qui efface tout le début.

Les plus : Par contre, nous avons trouvé ça original, amusant et bien décalé ce qui rend cette histoire bien sympathique.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s